Tag Archives: Illustre-Théâtre

Tous les Mardis du 7 juillet au 25 août à 21h Monsieur de POURCEAUGNAC de Molière – PEZENAS – L’ILLUSTRE THEÂTRE 2 Avenue de la gare du midi

Tous les Mardis du 7 juillet au 25 août à 21h Monsieur de POURCEAUGNAC de Molière – PEZENAS – L’ILLUSTRE THEÂTRE 2 Avenue de la gare du midi
PEZENAS – L’ILLUSTRE THEÂTRE 2 Avenue de la gare du midi – BP 115 – 34120 Pézenas
Tous les Mardis du 7 juillet au 25 août à 21h Monsieur de POURCEAUGNAC de Molière
Deux jeunes amants, Eraste et Julie, écartent un prétendant indésirable, Monsieur de Pourceaugnac, grâce aux duperies d’un fourbe, Sbrigani. Comme c’est souvent le cas dans les pièces de Molière, les dupes sont les vieillards – ici Oronte, père de la jeune fille – ou l’étranger – Monsieur de Pourceaugnac, principale victime et personnage tourné en ridicule
Mise en scène : Gérard Mascot – Décors : Marc Gras & Gérard Mascot -Costumes Morgane Rino et Stéphanie Sanchez – Peintures et toiles : Agnès et Guy Sahuc
- Avec Flore Padiglione, Dominique Ferrier, Delphine Sire, Pierre-Luc Scotto, Mohamed Aissaoui, Georges Duhourcau & Gérard Mascot
Tarif normal: 22€ Tarif réduit:16€ (Demandeurs d’emploi, étudiants, groupes) 10€ (enfant de moins de 10 ans)  Coproduction L’ILLUSTRE THEÂTRE – VILLE DE PEZENAS
L’illustre théâtre est soutenu par la Ville de Pézenas, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, le Conseil Général de l’Hérault et le Conseil Régional Languedoc-Roussillon.

 en savoir plus

En lire plus

samedi 8 août 2015 à 18h Les Amis de Pézenas reçoivent Jean-Claude Carrière A l’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 av de la gare du midi

A l’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 av de la gare du midi, le samedi 8 août 2015 à 18h
carriereoscarLes Amis de Pézenas, en partenariat avec les Amis de l’Illustre Théâtre, reçevaient Jean-Claude Carrière Président du Printemps des comédiens,Oscar 2015, écrivain, scénariste et dramaturge, parrain du Concours Régional de Théâtre Amateur « les Folies de Scapin »
Homme de culture, écrivain, dramaturge, essayiste, scénariste (Buñuel, Etaix, Godard, Wajda, Forman…) parolier (J. Gréco, J. Moreau, B. Bardot), dessinateur et grand voyageur, Jean Claude Carrière était venu  parler de ses deux derniers ouvrages :
 «Croyance » paru aux Editions Odile Jacob  et « Utopie, quand reviendras-tu ? « Entretiens de Jean-Claude Carriere avec Gilles Vanderpooten paru à la nouvelle Edition de l’Aube, collection les grands entretiens
Jean-Claude Carrière pour son roman  “Croyance” paru chez Odile Jacob, est  Lauréat du 10ème Prix de l’essai Psychologies Magazine Fnac 2016
Cette présentation a été suivie d’une représentation de la pièce  « Le vin bourru », adaptée d’un livre autobiographique de Jean Claude Carrière par le comédien Gilles Buonomo.
Les Amis de l’Illustre Théâtre, à l’origine du Concours Régional de Théâtre Amateur « Les folies de Scapin » créé en 2014, étaient heureux de recevoir Jean Claude Carrière, Président du Printemps des Comédiens, qui leur a fait l’honneur de parrainer ce concours.
Reconnu internationalement, notamment par Hollywood qui vient de le récompenser par un Oscar d’honneur, Jean Claude Carrière, curieux de toutes les cultures, continue de les faire vivre à l’écrit, à l’écran et sur les planches, par la littérature, par le théâtre, par le cinéma et la télévision. Un palmarès énorme dont nous citerons seulement les dernières créations ou parutions : Scénariste des films « Syngué Sabour » de Atiq Rahimi (2012) et de « L’ombre des femmes » de Philippe Garrel (2015), celui qui a adapté au théâtre « Harold et Maud » et « Le Mahabharata » vient de signer en 2015 l’adaptation de « Anna Christie » d’Eugène O’Neil. Rappelons aussi qu’il est l’auteur de « Les mots et la chose » interprétée par Carole Bouquet au Parc Sans Souci et que sa pièce « L’aide-mémoire » fut jouée l’année dernière à Paris au théâtre de l’Atelier avec Sandrine Bonnaire.
Jean Claude Carrière s’enorgueillit « d’avoir toujours vécu de sa plume ». Depuis son 1er roman « Lézard » sorti en 1957, ont vu le jour de nombreux écrits, romans et essais confondus, s’inspirant souvent de l’actualité, de l’histoire, de la philosophie et de la métaphysique, parmi lesquels le Dalaï-Lama côtoie Einstein, parmi lesquels les dictionnaires voisinent avec des considérations sur l’amour, l’humour, la fragilité, les religions, l’homme, le monde…
Les Amis de Pézenas l’avaient reçu en 2007 pour « Les fantômes de Goya » et en 2012 pour « Mémoire espagnole », deux romans qui attestent de sa proximité culturelle et affective avec l’Espagne. Le 8 Août, ils l’ont interrogé  sur ses deux derniers livres :
CROYANCE : la croyance, cette « certitude sans preuve », une réflexion sur les diverses croyances, leurs origines, leurs influences, leurs dangers. «Alors que nous pensions, depuis le siècle des Lumières, aller vers plus de clarté, plus de maîtrise sur le monde et sur nous-mêmes, nous voyons que la croyance a marché près de nous au même pas que la connaissance, et que l’obscurité nous accompagne toujours avec son cortège de rage et de sang… »
UTOPIE ? QUAND REVIENDRAS-TU ? Ses entretiens avec Gilles Vanderpooten au cours desquels il se livre, rappelant son parcours, sa vision d’un passé récent, ses interrogations sur l’avenir, ses regrets et ses émerveillements. « Mais il ne cache plus son découragement, se fait peu d’illusions quant à notre volonté d’agir face aux défis majeurs de notre temps et met en garde contre la folie qui rôde… »
Livres truffés d’anecdotes et de références culturelles ou historiques qu’avec son talent de conteur l’auteur aura plaisir à nous faire partager.
LE VIN BOURRU Mais cette vie d’observation et de création a commencé dans l’Hérault, à Colombières sur Orb. « Né dans une culture, j’ai vécu dans une autre », écrit-il dans « Le vin bourru », un livre autobiographique (2000), un clin d’œil à ce vin primeur qu’on buvait dans les hauts cantons en mangeant des châtaignes. Et dont il fait le symbole d’une enfance en Languedoc. A lui seul, le Vin bourru cristallise ses souvenirs d’enfance.
Et de cette France occitane, rurale et vinicole, la justesse de l’évocation n’exclut pas la distance. Se glisse alors, en filigrane, une sage réflexion sur le temps qui passe.
Le comédien Gilles Buonomo a eu la généreuse idée d’incarner ces souvenirs d’enfance sur les planches du théâtre et l’a présenté ce samedi  soir devant son auteur. Vous allez aimer son Vin Bourru, un condensé de vie de Jean Claude Carrière, certes, mais qui rejoint le vécu languedocien et plus encore le vécu universel, justement dans ce rapport à l’enfance… et au temps qui passe !
L’Illustre théâtre a fait salle comble pour recevoir Jean-Claude Carrière, passionnant conteur, plein d’humour , à la répartie facile et piquante…on ne s’en lasse pas d’écouter cet homme toujours jeune, à l’oeil pétillant de malice,  qui a répondu aux questions de Nicole Cordesse, et égrèné ses souvenirs émaillés d’occitan en s’interrogeant sur « l’à…venir ». Très complice avec Gilles Buonomo, lui même très ému de présenter le Vin Bourru devant son auteur, il s’est plié avec gentillesse à une longue séance de dédicaces, tandis que les Amis de l’illustre Théâtre lui remettaient le  trophée des « Folies de Scapin »

 

En lire plus

L’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 avenue de la gare du Midi présente ION de PLATON Mardi 31 Mars 2015 à 20h30

L’Illustre Théâtre de Pézenas –  22 avenue de la gare du Midi présente ION de PLATON  Mardi 31 Mars 2015 à 20h30
L’Illustre Théâtre de Pézenas -  22 avenue de la gare du Midi présente ION de PLATON
 Mardi 31 Mars 2015 à 20h30
Une magnifique soirée ou chacun retrouve avec bonheur les dialogues de Platon, ils n’ont rien perdu de leur actualité et le public conquis, rit du jeu des acteurs habités par leur personnage….peut-être « divinement » inspirés par les muses…c’est un plaisir de voir ces jeunes adolescents participer à la discussion qui a suivi. Les derniers irréductibles ont partagé le pot de l’amitié

« Quand on connait les critiques et la sévère censure que Platon fait au théâtre (auteurs, acteurs, public…), on comprend les réserves que l’on peut avoir à des représentations sur scène de ses « dialogues ».Mais quand on les lit à haute voix, quand on les entend, on comprend qu’on ait envie de les y voir représentés. « Ion », dialogue court, un peu négligé, illustre pourtant, mieux que tout autre peut-être, l’inclassable philosophie se nourrissant de littérature et de sciences, tout en s’en distinguant. Plus plaisant qu’austère, le dialogue « Ion » semble faire contre-poids – et sans démériter – aux édits « plus austères et moins plaisants » que Platon préconise pour sa belle cité. Marie-Ange Mathieu, Agrégée de Philosophie et membre de la Compagnie des Amis de Platon

 Avec :
Dans le rôle de SOCRATE…………….Gérard MASCOT
Dans le rôle de ION…………….Olivier CABASSUT / Francis MATEO en alternance

Sous le haut patronage de L’institut Grec et du Centre de Recherches sur la Pensée Antique de l’Université de Paris IV Sorbonne, du Groupe Interdisciplinaire du Théâtre Antique de l’Université Paul Valéry de Montpellier, de l’Association des Professeurs de Philosophie de l’Académie de Montpellier et de Connaissance Hellénique.

* Marie-Ange Mathieu assure la Mise en scène tandis que Jacques Mathieu, son époux, membre du bureau de l’Association Les Amis de Pézenas s’occupe de la Régie générale dans les costumes, éclairage etr décors des Ateliers de l’Illustre Théâtre

En lire plus

Jeudi 5 mars 2015 à 20h30 – PEZENAS ILLUSTRE THEATRE 22 Av de la gare du midi – LE PREMIER DE NOUS DEUX

PEZENAS ILLUSTRE THEATRE 22 Av de la gare du midi SAISON CULTURELLE 2014-2015  Jeudi 5 mars 2015 à 20h30 
LE PREMIER DE NOUS DEUX Par la Cie Arrangement Théâtre Texte et Mise en scène Valérie DURIN
Avec Caroline PIETTE, Lionel MUZIN, Etienne BRAC et Michel DURANTIN

Durée : 1h15 CREATION

 Le dernier duel présidentiel comme colonne vertébrale, cette pièce fait le constat facétieux d’un langage politico-médiatique en décomposition. Quelle part laisserons-nous dans l’histoire du monde ? Deux personnages politiques, pressés par deux journalistes tous les quatre ligotés dans leur code lexical jouent pour nous à être vrais, à être historiques. Les règles médiatiques et télévisuelles dictent le format. Deux hommes dans la course au sommet se débattent pour prononcer la formule, la phrase, le mot qui fera date, la parole incontestable de sincérité qui criera leur victoire. Cette formule magique qui les mènera au pouvoir. « En observant cette joute, ce 2 mai 2012, plus encore que pour les précédentes j’ai été empoignée par son incroyable théâtralité, née de la tension dramatique, le refus du verbe. Le duel présidentiel tente ce pari impossible : fabriquer de l’histoire en direct. Ici, maintenant et pour toujours. Ce combat immobile délivre une parole vidée de contenu, exhibe des corps éteints par l’exercice. Il leur faut retrouver l’ardeur de leurs pères, le charisme des grands orateurs, ceux dont la parole enclenchait l’action. À la recherche de « cette parole qui enclenche l’action » nos contemporains se livrent à cette bataille drôle et pathétique pour gagner leur place dans l’histoire, pour que leur vie ne disparaisse pas dans l’éternité sans laisser de trace. » Valérie Durin
SPECTACLE DANS L’ABONNEMENT Tarifs : 15 euros (TP) – 10 euros (TR) – Abonnés : 8 euros Informations et réservations : 04 67 32 59 23
En lire plus

Pézenas – IIlustre Théâtre – 22 av de la gare du midi – La République de Platon – Jeudi 3 Avril 2014 20h30

Pézenas – IIlustre Théâtre – 22 av de la gare du midi – La République de Platon – Jeudi 3 Avril 2014  20h30
Après une tournée dans 32 villes de France L’ILLUSTRE THEÂTRE de PEZENAS affichait complet ce Jeudi 3 Avril 2014 à 20h30 pour La République de Platon livres V – VI – VII ( Περὶ πολιτείας / Perì politeías, « à propos de l’État » ou simplement Πολιτεία / politeía, « la constitution »)
présentée par Marie Ange Mathieu*, agrégée de philosophie et membre de la Compagnie des Amis de Platon et magnifiquement interprétée par les comédiens de la troupe de l’Illustre Théâtre SOCRATE : Gérard Mascot,; GLAUCON : Olivier Cabassut, ;ADIMANTE : Simon Guilbert.
Sous le haut patronage de L’institut Grec et du Centre de Recherches sur la Pensée Antique de l’Université de Paris IV Sorbonne, du Groupe Interdisciplinaire du Théâtre Antique de l’Université Paul Valéry de Montpellier, de l’Association des Professeurs de Philosophie de l’Académie de Montpellier et de Connaissance Hellénique.
« Dialogue avec soi-même dans le même temps qu’avec l’autre, il convient de ne pas le transformer en doctrine, ce à quoi on le réduit trop souvent. Platon est d’un temps où la raison se fait Science et connaît son pouvoir, au risque de se laisser aller parfois à commander au lieu d’harmoniser… »
Platon homme du XXIème siècle ….Autant de sujets toujours d’actualités…
LIVRE V ..« C’est le bénéfique qui est beau et le nuisible qui est laid ». Examen des conditions de la justice dans la cit – Platon dialogue sur la nature et l’éducation des gardiens de la cité : Egalité des hommes et des femmes, Communauté des femmes et des enfants – Doit-on donner aux femmes les mêmes responsabilités qu’aux hommes? Peut-on leur donner la même éducation, comment les éduquer et éduquer les enfants…./…
LIVRE VI – Le philosophe apparait comme celui le plus apte à veiller sur les lois…mais pour certains ils apparaissent comme inutiles au service de la cité et ont une mauvaise réputation. Platon s’attache à l’éducation des futurs gouvernants: dans cette partie du dialogue est exposée la classification des ordres du savoir, du visible à l’intelligible, de l’obscurité au soleil par l’élévation de l’âme vers l’idée du bien.
LIVRE VII  – Dans l’allégorie de la caverne, il présente l’enseignement qui doit être dispensé au philosophe et la difficulté qui existe dans les relations entre apprenants et enseignants : au terme de l’éducation, la dialectique!.
En lire plus