Tag Archives: 2015

samedi 8 août 2015 à 18h Les Amis de Pézenas reçoivent Jean-Claude Carrière A l’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 av de la gare du midi

A l’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 av de la gare du midi, le samedi 8 août 2015 à 18h
carriereoscarLes Amis de Pézenas, en partenariat avec les Amis de l’Illustre Théâtre, reçevaient Jean-Claude Carrière Président du Printemps des comédiens,Oscar 2015, écrivain, scénariste et dramaturge, parrain du Concours Régional de Théâtre Amateur « les Folies de Scapin »
Homme de culture, écrivain, dramaturge, essayiste, scénariste (Buñuel, Etaix, Godard, Wajda, Forman…) parolier (J. Gréco, J. Moreau, B. Bardot), dessinateur et grand voyageur, Jean Claude Carrière était venu  parler de ses deux derniers ouvrages :
 «Croyance » paru aux Editions Odile Jacob  et « Utopie, quand reviendras-tu ? « Entretiens de Jean-Claude Carriere avec Gilles Vanderpooten paru à la nouvelle Edition de l’Aube, collection les grands entretiens
Jean-Claude Carrière pour son roman  “Croyance” paru chez Odile Jacob, est  Lauréat du 10ème Prix de l’essai Psychologies Magazine Fnac 2016
Cette présentation a été suivie d’une représentation de la pièce  « Le vin bourru », adaptée d’un livre autobiographique de Jean Claude Carrière par le comédien Gilles Buonomo.
Les Amis de l’Illustre Théâtre, à l’origine du Concours Régional de Théâtre Amateur « Les folies de Scapin » créé en 2014, étaient heureux de recevoir Jean Claude Carrière, Président du Printemps des Comédiens, qui leur a fait l’honneur de parrainer ce concours.
Reconnu internationalement, notamment par Hollywood qui vient de le récompenser par un Oscar d’honneur, Jean Claude Carrière, curieux de toutes les cultures, continue de les faire vivre à l’écrit, à l’écran et sur les planches, par la littérature, par le théâtre, par le cinéma et la télévision. Un palmarès énorme dont nous citerons seulement les dernières créations ou parutions : Scénariste des films « Syngué Sabour » de Atiq Rahimi (2012) et de « L’ombre des femmes » de Philippe Garrel (2015), celui qui a adapté au théâtre « Harold et Maud » et « Le Mahabharata » vient de signer en 2015 l’adaptation de « Anna Christie » d’Eugène O’Neil. Rappelons aussi qu’il est l’auteur de « Les mots et la chose » interprétée par Carole Bouquet au Parc Sans Souci et que sa pièce « L’aide-mémoire » fut jouée l’année dernière à Paris au théâtre de l’Atelier avec Sandrine Bonnaire.
Jean Claude Carrière s’enorgueillit « d’avoir toujours vécu de sa plume ». Depuis son 1er roman « Lézard » sorti en 1957, ont vu le jour de nombreux écrits, romans et essais confondus, s’inspirant souvent de l’actualité, de l’histoire, de la philosophie et de la métaphysique, parmi lesquels le Dalaï-Lama côtoie Einstein, parmi lesquels les dictionnaires voisinent avec des considérations sur l’amour, l’humour, la fragilité, les religions, l’homme, le monde…
Les Amis de Pézenas l’avaient reçu en 2007 pour « Les fantômes de Goya » et en 2012 pour « Mémoire espagnole », deux romans qui attestent de sa proximité culturelle et affective avec l’Espagne. Le 8 Août, ils l’ont interrogé  sur ses deux derniers livres :
CROYANCE : la croyance, cette « certitude sans preuve », une réflexion sur les diverses croyances, leurs origines, leurs influences, leurs dangers. «Alors que nous pensions, depuis le siècle des Lumières, aller vers plus de clarté, plus de maîtrise sur le monde et sur nous-mêmes, nous voyons que la croyance a marché près de nous au même pas que la connaissance, et que l’obscurité nous accompagne toujours avec son cortège de rage et de sang… »
UTOPIE ? QUAND REVIENDRAS-TU ? Ses entretiens avec Gilles Vanderpooten au cours desquels il se livre, rappelant son parcours, sa vision d’un passé récent, ses interrogations sur l’avenir, ses regrets et ses émerveillements. « Mais il ne cache plus son découragement, se fait peu d’illusions quant à notre volonté d’agir face aux défis majeurs de notre temps et met en garde contre la folie qui rôde… »
Livres truffés d’anecdotes et de références culturelles ou historiques qu’avec son talent de conteur l’auteur aura plaisir à nous faire partager.
LE VIN BOURRU Mais cette vie d’observation et de création a commencé dans l’Hérault, à Colombières sur Orb. « Né dans une culture, j’ai vécu dans une autre », écrit-il dans « Le vin bourru », un livre autobiographique (2000), un clin d’œil à ce vin primeur qu’on buvait dans les hauts cantons en mangeant des châtaignes. Et dont il fait le symbole d’une enfance en Languedoc. A lui seul, le Vin bourru cristallise ses souvenirs d’enfance.
Et de cette France occitane, rurale et vinicole, la justesse de l’évocation n’exclut pas la distance. Se glisse alors, en filigrane, une sage réflexion sur le temps qui passe.
Le comédien Gilles Buonomo a eu la généreuse idée d’incarner ces souvenirs d’enfance sur les planches du théâtre et l’a présenté ce samedi  soir devant son auteur. Vous allez aimer son Vin Bourru, un condensé de vie de Jean Claude Carrière, certes, mais qui rejoint le vécu languedocien et plus encore le vécu universel, justement dans ce rapport à l’enfance… et au temps qui passe !
L’Illustre théâtre a fait salle comble pour recevoir Jean-Claude Carrière, passionnant conteur, plein d’humour , à la répartie facile et piquante…on ne s’en lasse pas d’écouter cet homme toujours jeune, à l’oeil pétillant de malice,  qui a répondu aux questions de Nicole Cordesse, et égrèné ses souvenirs émaillés d’occitan en s’interrogeant sur « l’à…venir ». Très complice avec Gilles Buonomo, lui même très ému de présenter le Vin Bourru devant son auteur, il s’est plié avec gentillesse à une longue séance de dédicaces, tandis que les Amis de l’illustre Théâtre lui remettaient le  trophée des « Folies de Scapin »

 

En lire plus

Mai-Juin 2015 – La Médiathèque Edmond Charlot rend Hommage à Edmond Charlot – Exposition et Soirées dans le jardin

Mai-Juin 2015 –  La Médiathèque Edmond Charlot  rend Hommage à Edmond Charlot – Exposition et Soirées dans le jardin
  la Médiathèque Intercommunale de Pézenas « Edmond-Charlot  4 Place Frédéric Mistral, Pézenas avec
la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée s’associe à la commémoration du Centenaire d’ Edmond Charlot
  • Expositiondu 5 mai au 27 juin 2015 «Empreintes méditerranéennes» Hommage à Edmond CharlotGravures de Michèle Philippe-Arellano
« Comment oser dire être méditerranéenne avec l’accent Parisien ? Il suffit d’avoir eu la chance de rencontrer un Homme comme Edmond Charlot… Il parlait si bien de cette Méditerranée qui, pour lui comme pour Bruno Etienne, « est un continent liquide, aux frontières solides, et aux habitants mobiles »…/… »
  • Soirées “Edmond Charlot” à la Médiathèque Edmond-Charlot, Pézenas, dans le cadre du Centenaire Edmond Charlot
- 19 juin 19h Salle Vayrac – Rue Henri Reboul -« Poètes de la méditerranée et d’ailleurs » poèmes dits  par Yves Gaudin accompagné de Domitille de Bienassis
Yves Gaudin, poète, et Domitille de Bienassis chanteuse et musicienne, participaient ce Vendredi 19 juin 2015 à la Salle Vayrac, rue Henri Reboul à Pézenas, à l’Hommage rendu à Edmond Charlot à l’occasion du Centenaire,  par la Médiathèque Edmond Charlot à Pézenas,
Cette soirée de lecture de poémes d’auteurs méditerranéens était organisée  en partenariat avec l’Agglomération Hérault-Méditerranée, la Ville de Pézenas et l’Association Méditerranée Vivante.
Un public de connaisseurs accueilli par Catherine Guitard, directrice de la Médiathèque, en présence de Frédéric Gourdon, directeur du service culturel, s’était donné rendez-vous, parmi lequel Marie-Cécile Vene, compagne d’Edmond Charlot,  et François Charlot, Philippe Charleux et nombre représentants des associations culturelles locales.
Yves Gaudin ne dit pas les poèmes, il les joue, des poèmes d’Albert Camus, de René Char, et de bien d’autres auteurs méditerranéens, algériens, tunisiens, turcs, iraniens, italiens, espagnols… Yves va, vient, virevolte, et nous entraîne au rythme des langues qu’il dit ou chante  accompagné par Domitille de Bienassis, qui chante,  joue de ses archets ou pince les cordes de ses divers luths anciens à manches longs plus ou moins piriformes,  saz, , tambur de Turquie, ud, et aussi de la viole de gambe. Un public enthousiaste les a longuement applaudis avant de rencontrer ces artistes autour du pot de l’amitié.
Tout le monde s’est promis de revenir Vendredi 26 pour la soirée dans les Jardins de la Médiathèque animée par Philippe Charleux et Marc Hévéa
- 26 juin 19h Jardin de la Médiathèque Edmond Charlot -  « Les Souvenirs d’Edmond Charlot » Lecture par Philippe Charleux accompagné de Marc Hévéa
Accueilli par Catherine Guitard, directrice de la Médiathèque, en présence de Marion Gineste, déléguée à la culture, de Marie-Cécile Vène, compagne d’Edmond Charlot, et de Frédéric Jacques Temple, ami de l’éditeur, qui a fourni les éléments des entretiens qui ont servi au montage réalisé par Philippe Charleux, le public était venu nombreux pour cette exceptionnelle soirée d’été.
Dans la fraîcheur des jardins de la Médiathèque, à travers la Lecture des entretiens de l’éditeur avec Frédéric Jacques Temple, parus aux Editions Domens, Philippe Charleux accompagné par la musique de Marc Hévéa a fait revivre pour nous les souvenirs d’Edmond Charlot, qui publia les premiers livres d’Albert Camus, Jules Roy, Max Pol Fouchet , Emmanuel Roblès…, et fut l’Editeur de la France Libre », durant l’occupation, homme clé de la littérature française .
La voix chaude et profonde, jamais monotone, toujours renouvelée de Philippe Charleux a envouté l’auditoire, bercé par la musique discrète et délicate de Marc Hévéa.nous avons suivi l’éditeur et libraire à Alger, Paris, Izmir, Tanger et enfin Pézenas où il termina sa vie. On aurait pu rester encore très longtemps a écouter ces souvenirs d’une vie riche, intense, passionnée, mouvementée si on se réfère à l’époque où elle se situe, consacrée à l’édition et à la transmission de la culture tout autour du bassin méditerranéen . L’émotion fut à son comble quand la voix enregistrée d’Edmond Charlot est venue clôturer la soirée avant que tout le monde se retrouve autour du verre de l’amitié , amitié si présente tout au long de sa vie.

Pour tout renseignement : 04 67 98 92 98

En lire plus

du 25 avril au 8 mai 2015 – Hôtel de Sébasan – Exposition : Hommage à Sandra Bussière vernissage 24 avril 2015 à 18h30

du 25 avril au 8 mai 2015 – Hôtel de Sébasan  – Exposition : Hommage à Sandra Bussière vernissage 24 avril 2015 à 18h30
Hôtel de Sébasan du 25 avril au 8 mai 2015 , tous les jours de 14 à 18h
Les Amis de Pézenas et la Ville de Pézenas , les amis de Sandra Bussière vous invitent :
Exposition : Hommage à Sandra Bussière
Vernissage le 24 avril 2014 à 18h30
  • « Par un « je » de va-et-vient, Sandra Bussière alterne sa position géographique d’atelier, du nord au sud, de l’est à l’ouest. Qu’importe les lieux de concentration et de méditation. Ils ont certes une forte influence sur le moment, mais le plus souvent, l’un par rapport à l’autre ; car c’est dans le choc des changements, dans l’action en mouvement que la créativité s’exprime, s’oppose et se compose. L’intensité de la rencontre provoque une vision prismatique. Son regard décompose  la lumière, les couleurs, les rythmes, les matières, observés au hasard des rencontres, des voyages, des balades urbaines, de sensations en émotions. Là se trouve la réserve de l’artiste qui s’attelle ensuite à un travail de recomposition, d’assemblage pour lequel les éléments s’attirent et viennent trouver leur place dans un état d’évidence parfait. Sandra nous  invite à entrer dans son univers comme si l’on poussait la porte de chez quelqu’un, quelque part… Il faut alors écouter son langage, interpréter son écriture, décrypter ses éclairages, percevoir cette musique silencieuse qui nous pénètre, cette irisation des signes qui disent au delà des formes,  comprendre que ses prises de contact et ses prises de notes se sont démultipliées, pétries sur le vif, en jeux abstraits, empreintes, tâches, masses, graphies, répétitions, sections, superpositions, fusions. Cette nouvelle matière, ainsi créée, nous renvoie avec étonnement à une libre interprétation qui n’aura de limite qu’aux frontières même de notre inconscient et de nos rêves. » Claire Berthier
  • «  Le bleu du ciel, l’ocre de la terre, le vert des pins et de la vigne, l’or du soleil, couleurs de son pays d’enfance, Pézenas, Sandra les avait apprivoisées dans toutes ses peintures. La nature a toujours exercé une fascination intense sur Sandra et sa passion évidente pour les fleurs et leurs coloris infinis a nourri sa fabuleuse palette. De l’Ecole Duperré aux Arts-Déco à Paris, elle s’est formée aux techniques qui lui ont permis d’exprimer professionnellement son language artistique auprès de maisons de textiles et d’architecture intérieure, mais l’appel du Sud s’est fait plus pressant. Ce retour la fait renouer avec les émotions colorées de sa jeunesse et laisser libre cours à sa passion: la Peinture. Un jour Sandra m’a rejoint à Shanghai. Confrontée à de nouvelles sensations, elle s’est laissée happée par ce monde étrange, par ce contact de la foule en perpetuel mouvement dans un contraste vertigineux entre gratte-ciels étincelants et lilongs aux murs ridés et effrités. Enfin les plaques d’égout ont offert à son regard etonné leurs diagrammes entrelacés. Ce fut comme une révélation. La découverte de ces matières et signes inconnus, mêlée à son talent de coloriste exceptionnelle, a guidé Sandra vers une créativite renouvelée…./… Anne-Cécile Noique

 Texte intégral d’Anne-Sophie Noique

 Biographie Sandra Bussières

En lire plus

- Conférence de Jean Marie de Crozals au Musée de Vulliod Saint-Germain le samedi 25 avril à 15H30

- Conférence de Jean Marie de Crozals au Musée de Vulliod Saint-Germain le samedi 25 avril à 15H30
SOULAGES, SOLEIL AGISSANT
« Soulages » Du latin sol agens (« soleil agissant »), qui a donné Solages et Soulages (Wikipédia)
Cette conférence proposera de parcourir et d’approfondir les relations puissantes et vitales qu’a toujours entretenues Pierre Soulages avec la poésie de Guillaume IX d’Aquitaine, Villon, Nerval,
Baudelaire, Delteil, Rimbaud, Reverdy, Char… et les liens étroits tissés entre son œuvre picturale et la création poétique.
« Vous peignez avec du noir et du blanc, vous prenez la peinture par les cornes, c’est à dire par la magie » Michel Leiris

 En savoir plus sur Jean-Marie De Crozal

 présentation de la Conférence de jean-Marie de Crozals sur Soulages

En lire plus

Pezenas -Eglise Ste-Ursule Rue Henri Reboul Dimanche 12 avril 2015 – 17 heures Concert d’inauguration du nouvel orgue

Pezenas -Eglise Ste-Ursule Rue Henri Reboul Dimanche 12 avril 2015 – 17 heures Concert  d’inauguration du nouvel orgue
Pezenas -Eglise Ste-Ursule Rue Henri Reboul
Dimanche 12 avril 2015 – 17 heures
Concert  d’inauguration du nouvel orgue par Pierre NICOLAS,  organiste suppléant à la Collégiale Saint Jean de PÉZENAS, ex-organiste titulaire à la Cathédrale de SAINT-FLOUR, ex-organiste titulaire à la Cathédrale de MACON
Inauguration le 12 avril 2015 à 17h du nouvel orgue numérique Johannus de l’église SAINTE-URSULE acheté en mars 2015 par la Paroisse SAINT ROCH EN PISCENOIS
Avec un programme diversifié composé d’oeuvres allant de Verdi, J.S. Bach, Guilmant, à… Mendelssohn, Pierre Nicolas jouera sur cet instrument pour mettre en valeur toutes ses qualités et possibilités musicales. Michel Mazet, organiste titulaire de la Collégiale participera aussi à ce concert.Devenu nécessaire pour accompagner les célébrations liturgiques, cet orgue Johannus a été acheté en mars 2015 par la paroisse Saint Roch en Piscénois car l’instrument de tribune en place dans l’église subissant entre autres un dégât des eaux, demande une restauration complète et lourde toujours espérée avant sa dégradation complète. * Participation libre aux frais de financement de l’orgue
En lire plus