samedi 8 août 2015 à 18h Les Amis de Pézenas reçoivent Jean-Claude Carrière A l’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 av de la gare du midi

A l’Illustre Théâtre de Pézenas – 22 av de la gare du midi, le samedi 8 août 2015 à 18h
carriereoscarLes Amis de Pézenas, en partenariat avec les Amis de l’Illustre Théâtre, reçevaient Jean-Claude Carrière Président du Printemps des comédiens,Oscar 2015, écrivain, scénariste et dramaturge, parrain du Concours Régional de Théâtre Amateur « les Folies de Scapin »
Homme de culture, écrivain, dramaturge, essayiste, scénariste (Buñuel, Etaix, Godard, Wajda, Forman…) parolier (J. Gréco, J. Moreau, B. Bardot), dessinateur et grand voyageur, Jean Claude Carrière était venu  parler de ses deux derniers ouvrages :
 «Croyance » paru aux Editions Odile Jacob  et « Utopie, quand reviendras-tu ? « Entretiens de Jean-Claude Carriere avec Gilles Vanderpooten paru à la nouvelle Edition de l’Aube, collection les grands entretiens
Jean-Claude Carrière pour son roman  “Croyance” paru chez Odile Jacob, est  Lauréat du 10ème Prix de l’essai Psychologies Magazine Fnac 2016
Cette présentation a été suivie d’une représentation de la pièce  « Le vin bourru », adaptée d’un livre autobiographique de Jean Claude Carrière par le comédien Gilles Buonomo.
Les Amis de l’Illustre Théâtre, à l’origine du Concours Régional de Théâtre Amateur « Les folies de Scapin » créé en 2014, étaient heureux de recevoir Jean Claude Carrière, Président du Printemps des Comédiens, qui leur a fait l’honneur de parrainer ce concours.
Reconnu internationalement, notamment par Hollywood qui vient de le récompenser par un Oscar d’honneur, Jean Claude Carrière, curieux de toutes les cultures, continue de les faire vivre à l’écrit, à l’écran et sur les planches, par la littérature, par le théâtre, par le cinéma et la télévision. Un palmarès énorme dont nous citerons seulement les dernières créations ou parutions : Scénariste des films « Syngué Sabour » de Atiq Rahimi (2012) et de « L’ombre des femmes » de Philippe Garrel (2015), celui qui a adapté au théâtre « Harold et Maud » et « Le Mahabharata » vient de signer en 2015 l’adaptation de « Anna Christie » d’Eugène O’Neil. Rappelons aussi qu’il est l’auteur de « Les mots et la chose » interprétée par Carole Bouquet au Parc Sans Souci et que sa pièce « L’aide-mémoire » fut jouée l’année dernière à Paris au théâtre de l’Atelier avec Sandrine Bonnaire.
Jean Claude Carrière s’enorgueillit « d’avoir toujours vécu de sa plume ». Depuis son 1er roman « Lézard » sorti en 1957, ont vu le jour de nombreux écrits, romans et essais confondus, s’inspirant souvent de l’actualité, de l’histoire, de la philosophie et de la métaphysique, parmi lesquels le Dalaï-Lama côtoie Einstein, parmi lesquels les dictionnaires voisinent avec des considérations sur l’amour, l’humour, la fragilité, les religions, l’homme, le monde…
Les Amis de Pézenas l’avaient reçu en 2007 pour « Les fantômes de Goya » et en 2012 pour « Mémoire espagnole », deux romans qui attestent de sa proximité culturelle et affective avec l’Espagne. Le 8 Août, ils l’ont interrogé  sur ses deux derniers livres :
CROYANCE : la croyance, cette « certitude sans preuve », une réflexion sur les diverses croyances, leurs origines, leurs influences, leurs dangers. «Alors que nous pensions, depuis le siècle des Lumières, aller vers plus de clarté, plus de maîtrise sur le monde et sur nous-mêmes, nous voyons que la croyance a marché près de nous au même pas que la connaissance, et que l’obscurité nous accompagne toujours avec son cortège de rage et de sang… »
UTOPIE ? QUAND REVIENDRAS-TU ? Ses entretiens avec Gilles Vanderpooten au cours desquels il se livre, rappelant son parcours, sa vision d’un passé récent, ses interrogations sur l’avenir, ses regrets et ses émerveillements. « Mais il ne cache plus son découragement, se fait peu d’illusions quant à notre volonté d’agir face aux défis majeurs de notre temps et met en garde contre la folie qui rôde… »
Livres truffés d’anecdotes et de références culturelles ou historiques qu’avec son talent de conteur l’auteur aura plaisir à nous faire partager.
LE VIN BOURRU Mais cette vie d’observation et de création a commencé dans l’Hérault, à Colombières sur Orb. « Né dans une culture, j’ai vécu dans une autre », écrit-il dans « Le vin bourru », un livre autobiographique (2000), un clin d’œil à ce vin primeur qu’on buvait dans les hauts cantons en mangeant des châtaignes. Et dont il fait le symbole d’une enfance en Languedoc. A lui seul, le Vin bourru cristallise ses souvenirs d’enfance.
Et de cette France occitane, rurale et vinicole, la justesse de l’évocation n’exclut pas la distance. Se glisse alors, en filigrane, une sage réflexion sur le temps qui passe.
Le comédien Gilles Buonomo a eu la généreuse idée d’incarner ces souvenirs d’enfance sur les planches du théâtre et l’a présenté ce samedi  soir devant son auteur. Vous allez aimer son Vin Bourru, un condensé de vie de Jean Claude Carrière, certes, mais qui rejoint le vécu languedocien et plus encore le vécu universel, justement dans ce rapport à l’enfance… et au temps qui passe !
L’Illustre théâtre a fait salle comble pour recevoir Jean-Claude Carrière, passionnant conteur, plein d’humour , à la répartie facile et piquante…on ne s’en lasse pas d’écouter cet homme toujours jeune, à l’oeil pétillant de malice,  qui a répondu aux questions de Nicole Cordesse, et égrèné ses souvenirs émaillés d’occitan en s’interrogeant sur « l’à…venir ». Très complice avec Gilles Buonomo, lui même très ému de présenter le Vin Bourru devant son auteur, il s’est plié avec gentillesse à une longue séance de dédicaces, tandis que les Amis de l’illustre Théâtre lui remettaient le  trophée des « Folies de Scapin »

 

croyancecarriereutopiecarriere


Poster une réponse :

*



*

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs marqués * sont requis*