Molière & Pézenas

Marcel Pagnol écrivit : « Si Jean-Baptiste Poquelin est né à Paris, Molière est né à Pézenas. »

23802-1« C’est probablement vers la fin de 1645 que le jeune Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, rejoint, avec quelques comédiens rescapés du naufrage de  » L’Illustre Théâtre « , la troupe de Charles Dufresne pour sillonner les routes du Languedoc.
Au cours de ces années d’apprentissage, durant lesquelles il devient directeur de la troupe, il apprend son métier d’acteur et perfectionne son jeu comique en jouant devant les publics les plus divers, qui parfois ne comprennent pas le français de la capitale
bourgeoisgentilhommeEn 1650, les Etats Généraux du Languedoc se tiennent à Pézenas et la troupe est retenue pour divertir ces messieurs des Etats. Puis, en 1653 Molière devient Comédien des Etats Généraux et de son Altesse Royale le Prince de Conti, un grand seigneur libertin et amateur de théâtre, qui est le troisième personnage du royaume.
Une ère de prospérité s’ouvre pour la troupe, jusqu’à la crise mystique du prince, qui vire à la dévotion sous l’influence de son confesseur, l’abbé Rouquette. C’est la fin de la protection du prince et les comédiens décident de quitter la région.
Il reviendra encore à Pezenas en 1653 et 1655.
Ces années en Languedoc auront marqué Molière, et certains de ses personnages sont peut-être inspirés par ses rencontres. On a pu dire que Dom Juan, le « grand seigneur méchant homme » avait pour modèle le Prince de Conti, que Tartuffe avait pris certains des traits de l’abbé Rouquette, ou encore que la Comtesse d’Escarbagnas était issue de l’aristocratie méridionale…ou encore Monsieur de Pourceaugnac… On raconte aussi que Molière se rendait volontiers dans la boutique du barbier Gély, juste pour le plaisir d’observer les uns et les autres…
Molière est l’enfant chéri de Pézenas :
à Pézenas, au XIXe siècle se rallume la flamme du souvenir à la faveur du grand courant moliériste. C’est là qu’on érige à sa gloire un monument financé par la souscription nationale.
En 1896, Jean-Antoine Injalbert, bitterois de naissance, réalise cette statue de Jean-Baptiste Poquelin dit « Molière ». Elle se trouve Place du 14 juillet dans un petit square. La finesse de la sculpture, et la blancheur de la pierre, font de cette sculpture une oeuvre d’art. » (texte OTPVH)

Le Molièrisme et le Monument de Molière (1897) par Jean-Antoine Injalbert

Texte de Claude Alberge
Monument  de Molière par INJALBERT en 1897 -  Pézenas

Monument de Molière par INJALBERT en 1897 – Pézenas

 

Masques - détail du monument à Molière

Masques – détail du monument à MolièreTexte de Claude Alberge

Le buste de Molière est entouré par une soubrette, figurée par la Lucette de Monsieur de Pourceaugnac, représentant la comédie, et un satyre représentant la satire ; sur la face arrière, masques des comédiens Coquelin cadet (1848-1909) et Jeanne Ludwig (1867-1898) de la Comédie-Française.

Il ne faut pas mettre le patron en colère !

Conversations entendues devant le monument à Molière

 

Croyez vous qu’ elle va y arriver? me dit le satyre, riant dans sa barbe, en voyant la malheureuse Lucette se hausser sur ses pieds pour offrir un bouquet de fleurs à son dieu Molière.
le satyre du Monument Injalbert à Molière à Pézenas

le satyre du Monument Injalbert à Molière à Pézenas

Impassible, ce dernier  regardait la ville,  indifférent aux deux personnages qui l’encadrent : une Lucette au corps tendu dans un effort surhumain et un satyre confortablement installé sur son arrière train d’animal sauvage à pied fourchu.
-Ils ont fait à l’économie, repartit Lucette, en reprenant sa  respiration. Pourquoi l’avoir mis si haut sur ce piédestal  et pourquoi n’ a-t-il eu droit qu’à un buste ? On aurait pu le représenter debout ou assis à sa table de travail, une plume d’oie à la main, comme il aimait à poser. Il aurait été plus accessible…
Mais, il est vrai, c’était sans doute plus cher, poursuit  une Lucette économe jusqu’à l’avarice, qui veillait à nourrir la nombreuse progéniture que lui aurait donné Monsieur de Pourceaugnac.
Janet et Françou ne sont pas à ses cotés, ils attendent  son retour à la maison de la rue Canabasserie, car ils vont partir,  loin,  pour aller tourmenter  ce lourdaud de Limoges, qui s’est entiché d’épouser une fille de  bonne famille.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA-Chacun à sa place, pas vrai !  avait dit leur maman, qui voulait en faire de braves petits, comme l’on dit ici.
_-Et puis ici c’est petit ! Bien joli qu’on ait pu faire ce qu’on a fait en allant chercher les sous ailleurs. Comme çà, pour rien. Ici on l’ a mis dans un beau jardin plein d’arbres  C’est pas comme à Paris où on l’a quillé  sur une fontaine, rue Richelieu!
En disant ces mots, Lucette tente une nouvelle fois de se hisser avec effort  sur la pointe des pieds. On entend ses souliers craquer. Elle a posé  la main droite sur sa hanche, car on lui avait dit que c’était une posture académique. C’est Injalbert lui même, le sculpteur biterrois,  qui, dans son atelier parisien, avait guidé son bras. Mais elle avait beau l’étirer  -encore, encore, lui criait le maître-, peine perdue, ni l’éclat des couleurs ni le parfum des fleurs, ni sa respiration saccadée,  ni la sueur qui ruisselait sur son visage n’attiraient le regard du grand homme, perdu dans ses rêveries de créateur.
-Je n’y arrive pas Qu’est ce qu’il est haut et grand !
Le Satyre rit à nouveau dans sa barbe se moquant des efforts désespérés de la belle. Il faut dire qu’il a un tempérament moqueur ce docteur Bastard qui
lui a servi de modèle. Le sculpteur l’a découvert, un jour, attablé à la terrasse du café Glacier, sur le Planol.
C’est l’homme qu’il me faut ! s’était-il exclamé.
Il ne savait pas que sous ce visage faunesque -et Injalbert était connaisseur en cette matière- se cachait un tempérament truculent et farceur, toujours prêt à moquer. Un vrai « machou » comme on appelle ici ceux qui ont la plaisanterie facile et souvent un peu grasse. Au café ou au grangeot, le dimanche, où l’on festoyait en vidant force bouteilles, on l’invitait à raconter ces bonnes  histoires dont on ne se lassait jamais.
Celle de Pepita, le caraque tondeur de chiens , qui courait la ville et les villages des alentours, le ciseau à la main -« Clic ! Clic ! »-et qui, pout achever son travail, exigeait toujours quelques sous supplémentaires.. et un litre de vin !
Ou encore celle de ce diable de Merlou, voleur de fruits, qui pour échapper à  la vindicte de Cascabeu, le garde champêtre,  usait d »artifice en affirmant avec insolence sa liberté.
-Yoyez, voyez donc je ne fais rien de mal répond-t-il au garde champêtre qui le surprend sous un pêcher dont il dérobait les fruits. (Ils les goutait d’abord,  en prenant son temps, avant d’emporter les derniers, car il avait pour principe que celui qui labourait pour le patron avait droit aux fruits de son travail).
-Je vous tiens cette fois et je vous ferai porter les culottes à Béziers ! exulte  notre Cascabeu, triomphant comme un braconnier qui aurait pris un sanglier au lacet.
monumentmoliere-dosMais sans se démonter, Merlou, qui fait mine de remonter son pantalon,  ajoute :
Ce que je fais, chacun le fait comme moi,  et se dém….. dégage l’abdomen et conserve le teint frais, en montrant du doigt… les quelques crotins qu’un bourricot avait abandonné sur la place.
-Mais vous me prenez pour un imbécile, s’écrie le garde, excédé. Ce que vous me montrez, ce sont des crottins d’âne !
-Et alors, réplique Merlou, avec insolence, ne sommes nous pas en république ?  Chacun a bien le droit de ch…comme il veut, les uns un peu plus dur, les autres un peu plus mou. Et tout garde que vous soyez,  même si vous étiez Saint Blaise, vous ne pouvez m’empêcher  de ch… comme un âne !
Tout ceci dit avec force gestes à l’appui et dans cette langue truculente qu’est celle d ’oc, que notre docteur employait  couramment dans ses consultations. C’était un bon médecin, pas fier, et adoré par tous, en particulier par  les petits gens sans le sou, qui savaient si bien user et parfois abuser de sa générosité. Pour eux, c’était toujours gratuit. Quant aux bourgeois impécunieux, il les soulageait de leur dette en emportant  quelque meuble ou quelque faïence de style – çà peut toujours servir à meubler un musée!-  car il était  fin connaisseur en ces matières.
-C’est à moi que devait revenir ce rôle -! entend-on tout à coup d ‘une voix assourdie qui venait de l’arrière du monument. Frappés dans le marbre par le ciseau du maître, Coquelin cadet et Melle Ludwig, pensionnaires du Théâtre français, étaient en grande conversation.
-Mais, mon doux ami, ne le prenez pas sur ce ton. Alliès n’est pour rien dans le choix d’ Injalbert. Certes il vous l’avait promis, mais c’est Injalbert qui a décidé, seul !
-Peut être, mais ce rôle devait me revenir. J’ai tant fait pour que la souscription réussisse que je méritai sans aucun doute d’avoir cette satisfaction.  D’ailleurs je vais réclamer que l’on me restitue le don que j’ai fait.
-Allons, mon ami, calmez vous, Molière pourrait vous entendre. Il ne faut pas mettre le patron en colère. Vous savez, il est haut et il n’ a pas de jambes. Il pourrait faire une chute et se fracasser sur le sol.  (Claude Alberge)

Molière au Musée de Pézenas  !

3 Rue Albert Paul Alliès, 34120 Pézenas 04 67 98 90 59
Le Musée possède différents objets qui se rapportent au séjour de Molière à Pézenas,
Molière en saint-Jean-Baptiste tenant un exemplaire de Don Juan -Ecole française du 17ème siècle

Molière en saint-Jean-Baptiste tenant un exemplaire de Don Juan -Ecole française du 17ème siècle

    Médaillon de Molière en Saint Jean-Baptiste
 curieux médaillon peint à l’huile représentant Molière en Saint Jean Baptiste tenant un exemplaire du  «Don Juan» dans sa main.
« Cette miniature en vélin, provenant de la collection du Dr Bastard, représente jean-Baptiste Poquelin sous l’apparence de son saint patron, tenant dans la main un bâton terminé par une croix entourée d’un ruban bleu sur lequel est inscrit la formule : ‘H.CV. caritas », variante de l’inscription que l’on trouyve habituellement sur la bannière de Saint Jean Baptiste : »Ecce agnus dei ». Cette image associa des éléments religieux à l’élément profane (sinon athée) qu’est l’exemplaire de Don Juan que Molière tient dans sa main gauche, est sans nul doute d’inspiration libertine.
MOLIERE Buste de Jean Antoine HOUDON (1747-1828)

MOLIERE Buste de Jean Antoine HOUDON (1747-1828)

 

A l’opposé figure le Molière de Houdon,
appelé parfois, Molière de la postérité, qui est la représentation la plus connue du personnage. cette oeuvre a été réalisée par Antoine HOUDON en 1773 pour la Comédie-Française à l’occasion du centenaire de la mort du comédien

Mais la pièce la plus prestigieuse, récemment acquise grâce à une souscription publique lancée en 2007 par

Fauteuil de Molière

Fauteuil de Molière

l’Association des Amis de Pézenas  et la Fondation du patrimoine, est le fameux fauteuil « observatoire » de Molière, dans lequel il venait s’asseoir lorsqu’il rendait visite à son ami le barbier Gély à Pézenas, en 1650, 165., 1655 et 1656.

mol assisA travers les anecdotes, la tradition rapporte comment il y observait les caractères de ses contemporains qu’il devait ensuite transposer dans les personnages de ses pièces .
Pour mémoire, en effet deux fauteuils encadrent la vie de Molière, homme de théâtre. Le dernier, dans lequel il donna la quatrième représentation du « Malade imaginaire », à l’issue de laquelle il trouva la mort, est le plus connu. Il figure comme une relique, sous une chasse de verre, dans le Foyer de la Comédie française, à Paris.

 

fautgravure19eMais il en est un second, connu seulement par quelques uns aujourd’hui, et pourtant vénéré par les moliéristes du XIXe siècle ; « un fauteuil de jeunesse » qui se rattache à un Molière itinérant, courant la province, aux débuts de sa carrière de comédien et d’auteur dramatique : « le fauteuil du barbier de Pézenas. »
En 2007, les Amis de Pézenas lançaient une souscription sous l’égide de Fondation de France pour racheter le fauteuil dans lequel Molière s’asseyait chez son ami le Barbier Gély.Le 4 juin 2009 , le fauteuil qui n’avait plus paru depuis les fêtes de Molière de 1893 et 1897, est revenu  à Pézenas pour se fixer définitivement au Musée de Vulliod Saint Germain, où trois salles ont été spécialement aménagées pour le recevoir dans le cadre d’une exposition sur le mouvement moliériste en France et en Europe au XIXe siècle.

 

 

 

moliérelivretexposite
Cette même année 2009, l’exposition annuelle du Musée de Vulliod Saint-Germain était consacré à Molière

 ADP juin sept 2009 numéro double 50-51 Catalogue de l’Exposition Molière dans un fauteuil

 

 Pézenas, Sites moliéresques

(d’après le catalogue de l’exposition de 2009- texte de Claude Alberge, Francis Médina et Alain Sirventon)
moliere-quittance-1650-12-17sitemoliere-quittance-1656-02-24Pendant 13 ans, de 1645 à 1658, les comédiens vont mener une vie itinérante à la recherche de public et de protecteurs. Avec difficulté, on a essayé de retracer leur périple en Languedoc à travers les documents administratifs (autorisation de jouer, pièces comptables  dont deux quittances du 17 décembre 1650 et du 24 février 1656, découvertes dans les archives des Etats du languedoc, actes de baptème, mariage ou ensevelissements).

Au XIXème siècle , la tradition impose peu à peu une géographie moliéresque de la ville

 

La boutique du Barbier Gely 

Place Gambetta Pézenas

molierebarbiergely02

La traditiion place la boutique du barbier Gely, sur le marché au bled, (aujourd’hui place Gambetta), où se trouvait la boutique de François Astruc , marchand de grains, propriétaire du fauteuil au milieu du XIXème siècle.

 

Le Jeu de paume

Quand les comédiens ne représentaient pas dans le particulier, ils donnaient la farce au bon peuple sur les places ou dans les jeux de paume. Celui de Pézenas accueillit sans doute la troupe de Molière. Il avait été construit par Jean landes au début du XVIIème, à l’invitation du Duc de Montmorency qui avait donné 1000 livres pour cela. car il n’est pas de bonne ville sans son jeu de paume qui accueillait généralement les troupes de comédiens ambulants. aujourd’hui disparu, seule une plaque de marbre placée par Les Amis de Pézenas en marque encore l’emplacement

 

L’Hostellerie du Bât d’Argent 

4-le-bat-argent
C’est à l‘hostellerie du Bât d’Argent, située à l’extrémité de la rue Conti, près de la grande route royale, que l’on place la rencontre entre Molière et d’Assoucy, ce musicien poète pique-assiette qui avait rencontré la troupe à Lyon et l’avait accompagnée jusque là pour vivre à ses crochets.

 

 

Hôtel d’Alfonce

36 rue de Conti 34120 Pézenas
pezenashoteldalfonceL’hôtel a été construit entre 1590 et 1603 par Jean de Plantade, capitaine-châtelain de Pézenas. Diane de Plantade en a la propriété de 1614 et 1658 et poursuit les travaux. L’hôtel est également dénommé « ancien théâtre de Molière ». Molière y joue avec sa troupe entre 1650 et 1655. La première du Médecin volant y aurait notamment été donnée le 9 novembre 1655 alors que l’hôtel est habité par le prince de Conti pendant la session des États du Languedoc de 1655-1656
Un porche simple permet l’accès depuis la rue. Quatre corps de bâtiment sont répartis autour de deux cours et d’un jardin. Dans la galerie couverte en loggia de la cour d’entrée, cinq colonnes torses monolithes à chapiteaux corinthiens soutiennent un toit en pente douce. La cour sur jardin possède une galerie haute sur portique à trois niveaux d’arcades. Un escalier à limon hélicoïdal dessert les différents étages de la loggia à partir de la cour.
Raymond d’Alfonse, baron de Clairac et d’Entraygues, grand prévôt de Guyenne, devient propriétaire en 1658 et donne le nom à l’hôtel. Achard Rousseau de la Valette, écuyer, conseiller du roi, futur maire perpétuel de Pézenas rachète l’hôtel dix ans plus tard.
Il est classé au titre des monuments historiques en 1944

 

La Collégiale Saint Jean

collegiale-st-jean
« Les registres de la Collégiale Saint Jean renferment quelques actes concernant le passage des comédiens italiens en 1640, et français en 1645. ils séjournent à Pézenas pour le divertissement d’Henri de Bourbon, héritier des Montmorency à la Grange des Prés et père d’Armand de Bourbon, prince de Conti qui , en accueillant Molière, ne fera que suivre une tradition bien établie dans la famille. On peut retrouver des actes de baptême d’un fils de Pierre Réveillon comédien de la troupe, ou encore de décès de ce même Pierre Réveillon »

 

La Grange des Prés

La Grange des prés à Pézenas - photo Paul Blanchet

La Grange des prés à Pézenas – photo Paul Blanchet

Dans ses mémoires, Daniel de Cosnac raconte comment Molière et sa troupe furent accueillis en Août 1653 à la Grange des Prés, résidence d’Armand de Bourbon, Prince de Conti qui deviendra pour trois années le protecteur des comédiens. Son mariage avec la nièce du Cardinal de Mazarin et sa « conversion » en 1656 sous l’influence du clergé et du jansénisme lui fit retirer ce patronage. Molière et ses amis se placèrent alors sous la protection de Monsieur, frère du roi , qui les introduisit à la cour de Louis XIV en 1658

 

 

 

Le Théâtre de Pézenas

Porte d'entrée du Théâtre de Pézenas  7 Rue Henri Reboul

Porte d’entrée du Théâtre de Pézenas 7 Rue Henri Reboul

Jusqu’au début du XIX ème siècle, la ville ne dispose pas de salle de spectacle. Au temps de Molière, il existe une chapelle qui a été construit  au début du XVII ème siècle pour les besoins de la Confrérie des Pénitents noirs. Vendue comme bien national à la Révolution, elle est transformée en théâtre par une société privée. Achetée par la ville en 1857, elle subit diverses modifications tout en conservant la structure d’ensemble, notamment son voûtement et la façade de l’ancienne chapelle. pendant tout le XIX ème siècle et au début du XX ème, elle accueille une troupe saisonnière et les représentations exceptionnelles de la Comédie-Française de 18893, 18978, et 1922 . Elle abrita la cérémonie du Cinquantenaire du Monument Molière de Pézenas avec Marcel Pagnol qui y prononça en 1947 cette phrase célèbre : « Si Jean-Baptiste Poquelin est né à paris, Molière est né à Pézenas » - A la fin de cette même année 1947, le théâtre est fermé pour raison de sécurité. Après de longues années de sommeil, le voici en Mai 2012, réhabilité, magnifiquement rénové, grâce à la coopération de l’Etat, de la Région, et de la Communauté d’Agglomération associés à la Ville de Pézenas, c’est un nouveau joyau culturel qui s’ajoute au patrimoine de la ville, il permet enfin pouvoir faire revivre le souvenir de Molière qui fit ses débuts à Pézenas.

 

Tout au long du 20ème siècle des manifestations ont été organisées à Pézenas en Hommage à Molière: Les fêtes du troisième Centenaire de Molière dans l’Hérault en 1922, Festival Molière à Pézenas en 1957, Les Fêtes du Tricentenaire de la mort de Molière en 1973, les fêtes de Molière de 1980, le premier festival international de 1982
Aujourd’hui encore  à Pézenas, la mémoire de Molière, cultivée par les Piscénois demeure vivace et l’esprit de Molière hante toujours la ville. La tradition théâtrale perdure et se renouvelle : visites théâtralisées, spectacles, compagnies en résidence, troupes d’amateurs et de professionnels, colloques internationaux, reconstitution historique…

 

albergemoliere2009
Bibliographie : Et Molière devint Dieu par Claude Alberge éditions DOMENS Mai 2009

 

 

Le Festival Molière Le Théâtre dans tous ses Eclats …à Pézenas !

Chaque année depuis 2009 en juin un Festival Molière met le théâtre à l’honneur dans Pézenas

En 2017 du 7 au 11 juin  la ville de Molière va vivre au rythme du Théâtre, et  des spectacles

 

 Programme détaillé du 9ème Festival Molière, Le Théâtre dans tous ses éclats  2017

Plus particulièrement les Amis de Pézenas propose dans le cadre du 9ème Festival Molière, le Théâtre dans tous ses éclats

Dimanche 11 juin 2017
170611adp-festivalmoliere-15h Théâtre Historique de Pézenas – Rue Henri Reboul « le Prince et le Comédien, ou Comment la Gloire, vint à Molière » Texte de Georges Bégou (éditions Domens 2006)  Lecture d’extraits par Philippe Charleux, conteur et comédien
1653 : Molière, directeur de « l’Illustre théâtre », une compagnie itinérante, rencontre le Prince de Conti, frondeur en exil à Pézenas qui devient son protecteur. Cette amitié inégale au sein de laquelle Molière tient le rôle de valet logé dans les dépendances du château et nourri à l’office le propulsera néanmoins au sommet de sa gloire. Philippe Charleux fera une lecture théâtralisée d’extraits de ce roman qui nous renvoie au XVIIe siècle et notamment à Pézenas, alors capitale du Languedoc. Nous y retrouvons des lieux connus sinon familiers, La Place Gambetta et la boutique du barbier Gély, La Grange des Prés, le château de Lavagnac, l’Hôtel d’Alfonce, le Bât d’argent…. Molière et Conti, l’artiste et son mécène… une relation difficile et éternelle entre l’Art et le Pouvoir. Molière se souviendra du Prince de Conti quand il écrira Dom Juan !
170611charleux-philippe-lit-georges-begouPhilippe CHARLEUX Comédien, Conteur, Formateur, Voix Off. 67 ans. – Après ses études de Droit, c’est avec la Danse Contemporaine, que commence son parcours d’artiste interprète, de créateur et de formateur.Co-fondateur du THEATRIO-DANSE en 1974, il élargit au fil des années sa pratique artistique : art dramatique, cirque contemporain, percussions, lecture théâtralisée, conte…une façon de continuer de « se pétrir », et de se structurer pour aller « plus loin ». Installé en Languedoc depuis 1979, il partage ses engagements artistiques avec plusieurs Compagnies Régionales et structures culturelles. De ses engagements professionnels et de ses choix de vie personnelle, il se détermine encore aujourd’hui, comme quelqu’un qui : « se construit, s’achemine vers sa juste place, pour célébrer la vie ».

 

moliere-statue-renovee-theatre170611SITE suivi à  16h dans le Hall du théâtre :
Dévoilement du buste de Molière de Joachim Costa,
restauré par les Amis de Pézenas
Dans le cadre du festival « Molière, le théâtre dans tous ses éclats », les Amis de Pézenas présentent dimanche 11 juin à 16h au Théâtre le buste de Molière de Joachim Costa, rénové à leur initiative, par le tailleur de pierre Piscénois Nicolas Arnould, ici à l’oeuvre !

 

Les Festivals précédents

 

 Programme détaillé du 8ème festival Molière , le Théâtre dans tous ses éclats 2016

 Programme détaillé du 7ème festival Molière, le Théâtre dans tous ses éclats 2015

 Programme détaillé du 6ème festival Molière, le Théâtre dans tous ses éclats 2014

 Programme détaillé du 5ème festival Molière dans tous ses éclats 2013

Des acteurs qui sont venus jouer Molière à Pézenas…

A Pézenas, on a aussi commémoré la mort de Molière  avec la Comédie-Française qui est venue lui rendre hommage.

 La première et la dernière fois….Francis PERRIN

A propos du joyeux retour de Sganarelle, alias Francis Perrin
perrinfrancis1306Il y a 40 ans Francis Perrin, incité aujourd’hui dans le cadre du festival « Molière dans tous ses éclats », découvrait pour la première fois Pézenas.
En collaboration avec la Ville, les Amis de Pézenas, toujours sur la brèche, fêtaient alors le tricentenaire de notre illustre comédien.
Juillet 1973. A l ‘initative des Amis de Pézenas, la Comédie Française fait étape à Pézenas. A l’affiche, sous un chapiteau dressé sur la place du fronton: Le Médecin Volant et les Fourberies de Scapin.
Cette année là, la maison de Molière célèbre le trois-centième anniversaire de la disparition du patron en représentant treize de ses pièces et en multipliant les émissions de radio – pas moins de 53- et les tournages télévisés.
Au cours de cette année Molière des documents introuvables ou inédits sont proposés au collectionneurs : l’édition des oeuvres de 1692 et le fameux Registre de La Grange, dont la reproduction en fac-similé est confiée à la maison Minkoff de Genève. La troupe multiplie les tournées outre-mer, à la Réunion, et à l’étranger, à Amsterdam et en Union soviétique
La grande nouveauté reste toutefois une vaste tournée en province. Pendant un mois, du 11 juin au 23 juillet, deux pièces du répertoire seront présentées sous un chapiteau des Tréteaux de France : le Médecin volant et les Fourberies de Scapin, mises en scène, la première par Francis Perrin et la seconde par Jacques Echantillon.
21 localités ont été sélectionnées pour accueillir la troupe. Partie de Saint Germain-en-Laye, après une brève incursion dans les pays de Loire, à Chenonceaux, elle gagne le sillon Saône-Rhône avec Dijon, Villefranche-sur-Saône, Vienne et Valence avant que sa promenade se poursuive en Languedoc -Roussillon avec harpagonPézenas – Nous irons à Pézenas titre la page de couverture du bulletin de la Comédie française- Béziers, Montpellier, Perpignan, Céret et Carcassonne. Elle se termine dans le sud-ouest avec Toulouse, Villeneuve-sur-Lot, Brantôme, Bellac, Sarlat et Bergerac.
De Lyon, dont le quotidien le Progrès vante la qualité d’un bain de jeunesse à Pézenas,où le Midi Libre » titre « Un bruit de pas dans l’ombre : est-ce Molière à Pézenas ?, en passant par le Dauphiné libéré qui voit un «Molière d’ avant-garde », le Sud- ouest « une autre dimension du théâtre » , la Dépêche du Midi « un dépoussiérage ». les gazetiers ne tarissent pas d’éloges. Il est vrai que dans leur mise en scène, Francis Perrin et Jacques Echantillon n’ont pas hésite à provoquer un public qui attendait des représentations on ne peut plus conventionnelles, dans la tradition de l’auguste maison.
Le second a emprunté le décor, les costumes, le jeu des personnages des Fourberies au monde du cirque. Trois sociétaires : Alain Pralon en Scapin, René Camoin en Argonte et Paule Noelle en Zerbinette donnent la réplique à sept pensionnaires: Claire Vervet (Hiacynthe), Catherine Salviat (Lucile), Virginie Pradal (Nérine) – qui n’auront pas la même notoriété que d’autres camarades de promotion comme Isabelle Adjani ou Rosy Varte- , Georges Audoubert( Géronte), Bernard Alane , André Dussolier, sans oublier Francis Perrin (Sylvestre)
Ce dernier, qui est entré depuis peu à la Comédie Française- au mois de septembre 1972- s’essaie pour la première fois à la mise en scène et joue le premier rôle du Sganarelle du Médecin volant. Sorti de la classe de Louis Seigner, son jeune talent est déjà consacré par un premier prix de comédie pour son interprétation des rôles de Crispin dans le Légataire Universel de Regnard, de Henri dans le Rixe de J.C. Gromberg et du Professeur Kelp dans Un Professeur à la noix, une comédie de E.V. Richmond. Georges Audoubert (Gorgibus), qui était aussi présent dans les Fourberies, l’accompagne avec de nouveaux venus: Gérard Caillaux ( Gros René), Marcel Tristani et Bernard Alane dans le rôle de Valère. Ce dernier est une toute jeune recrue, venant de la classe de Georges Chamarat, autre sociétaire. Il a été reçu au concours de 1969 et a reçu un premier prix de comédie moderne dans le rôle de Trébuchard des Suites d’un premier lit de Labiche et un accessit de comédie classique dans le rôle de Valentin de Il ne faut jurer de rien d’ Alfred de Musset
Ce fut la première fois pour Francis Perrin et la dernière pour la Comédie Francaise que nos amis vinrent à Pézenas.

Claude Alberge Président des Amis de Pézenas

 Article Claude Alberge in extenso Quarante ans de Molière avec Francis Perrin à Pézenas

Pézenas se souvient de Molière et continue à le faire vivre !

Le 30 juin 1643, Jean-Baptiste Poquelin et neuf autres Parisiens, dont les trois aînés de la fratrie Béjart (Joseph, Madeleine et Geneviève) s’associent par-devant notaire pour constituer une troupe de comédiens sous le titre de l’« Illustre Théâtre ». Ce sera la troisième troupe permanente à Paris, avec celle des « grands comédiens » de l’Hôtel de Bourgogne et celle des « petits comédiens » du Marais.elle n’eut qu’une existence éphémère. Elle donna des représentations de janvier 1644 à la fin du mois de mars 1645, d’abord au Jeu de paume des Métayers, sur la rive gauche de la Seine, puis au théâtre de la Croix-Noire, sur la rive droite. Cet échec entraîna la dispersion de la troupe, dont les débris furent recueillis en 1646 par la troupe de Charles Dufresne. (wikipedia)

 

illustretheatre2013Aujourd’hui, L’un des théâtres de Pézenas se nomme également L’Illustre Théâtre, en hommage à Molière, qui sillonna le Languedoc entre 1647 et 1657 et séjourna à plusieurs reprises à Pézenas, à l’occasion de la réunion des États de Languedoc.

 En savoir plus sur L’Illustre théâtre de Pézenas – 22 avenue de la gare du midi

itjardins2016-07scenesite

La Compagnie de L’Illustre Théâtre de Pézenas avec Gérard Mascot, présente des pièces classiques et contemporaines tout au long de l’année en accordant une très large part aux pièces de Molière.

Chaque été encore Molière est bien présent..et représenté à Pézenas !

 

Eté 2016

moliere et pezenas ete 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1606festivalmoliereaffichesite160611lancelmoniquemoliere-04Pézenas « Ville de Molière » 8ème édition de son festival Molière, le théâtre dans tous ses éclats du mercredi 8 au dimanche 12 juin 2016
Médiathèque Edmond Charlot (Jardin)  MOLIERE…LA BELLE AVENTURE Samedi 11 Juin 2016 à 16h
Seul en scène de Monique Lancel, mis en scène par Catherine Mong. La vie de Molière, à la manière d’un conte.
Le spectacle est un seul en scène à mi-chemin du conte, du théâtre et du théâtre d’objets. La comédienne-conteuse utilise des objets (rubans, tissus, bougies), un décor (une malle, un guéridon, une hotte), et divers instruments de musique (daff, glockenspiel, bol tibétain, mini-orgue de barbarie) pour faire surgir un lieu, des personnages, une époque. Elle se sert surtout de sa voix, de ses gestes.
Un évènement proposé en partenariat avec Les Amis de Pézenas et la Médiathèque Edmond Charlot . A l’issue du spectacle un échange avec le public animé par Nicole Cordesse
.Durée 1h20. Spectacle tout public à partir de 9 ans.
« La puissance de conviction et le talent de cette excellente conteuse, alliés à une mise en scène originale nous font passer un moment exceptionnel : par de simples gestes, quelques accessoires , rubans colorés, bougie, petit orgue de barbarie et percussions, Monique Lancel stimule notre imagination, elle campe une époque, un lieu, un personnage (ah, la personne du roi représentée par un escarpin, quelle trouvaille !) C’est avec enthousiasme et dynamisme, qu’elle nous conte toutes les péripéties de l’aventure théâtrale de la vie de Molière. Peinture tour à tour drôle, malicieuse, tendre, pétillante, parfois sombre mais toujours attachante et émouvante de la vie de ce comédien du grand siècle. Un grand spectacle pour une grande conteuse ! et Un bel outil pour les enseignants… ! » FG

 

molierelharmattan1-sitemolierelharmattan2-site 160611lancelmoniquemoliere-01 160611lancelmoniquemoliere-02 160611lancelmoniquemoliere-03

160611lancelm-01160611lancelm-02 160611lancelm-03 160611lancelm-04 160611lancelm-05 160611lancelm-06 160611lancelm-07 160611lancelm-08 160611lancelm-09 160611lancelm-10 160611lancelm-11 160611lancelm-12 160611lancelm-13 160611lancelm-14 160611lancelm-15 160611lancelm-16 160611lancelm-17 160611lancelm-18

 Dossier de presse du spectacle

 

 

Molière L'Harmattan 1 Molière L'Harmattan 2 Janvier 2016 les Amis de Pézenas avaient reçu ce livre qui venait de paraître MOLIÈRE, LA BELLE AVENTURE  de Monique Lancel En collaboration avec Catherine Mong chez l’Harmattan – Théâtre des cinq continents
La vie de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, comme un conte. Où sont narrées les péripéties de sa belle aventure, tour à tour joyeuses, drôles, picaresques, poignantes. Rien d’érudit : la légende, l’imagerie. Le Molière dont on rêve… Un seul en scène pour tout public.
Broché ISBN : 978-2-343-07860-1 • janvier 2016 • 64 pages  Molière la belle aventure 4ème de couverture

 Molière la belle aventure couverture 1

  »Sur les Pas de MOLIERE » … Cours Jean Jaurès .

Un petit historique,  Quelle origine pour ces … « Pas de Molière » ….et dans quel but : 

76 emplacements ont été prévus pour les empreintes de célébrités du théâtre (joué, chanté, dansé, filmé) venues à Pézenas  avec une filiation (plus ou moins directe) avec Molière.
Ces comédiens, acteurs ou chanteurs ont mis leurs « pas » (ou leurs mains ) «sur les Pas de Molière» , leurs empreintes de pieds ou de mains sont prises dans des dalles d’argile par le faïencier François SIFFRE , avec une pensée personnelle, et placées sur le Cours Jean Jaurès formant ainsi un chemin … dans le but, d’atteindre un jour le Théâtre de Pézenas, rue Henri Reboul
  • Les premiers pas…ont été placés dans le cadre du  Festival « Molière dans tous ses éclats    « Sur les pas de Molière » juin 2013

La Ville de Pézenas, à l’initiative d’André Gourou en partenariat avec les Association LES AMIS DE PEZENAS et PEZENAS ENCHANTEE ! a inauguré le 14 JUIN 2013 à 18h les premières plaques qui jalonnent le Cours Jean Jaurès pour remonter vers le théâtre rue Henri Reboul avec les empreintes de comédiens ou artistes lyriques venus exercer leur art à Pézenas dans les années passées et qui ont mis leurs pas « Sur les pas de Molière ».
En présence d’Alain Vogel, Maire de Pézenas, des adjoints Christiane Penarrubia, Edith Fabre et Alain Grenier, de François Thoulouze architecte et Christian Sempéré, président de la Mirondela dels Arts, de François Siffre, faiencier et Olivier Dalhmann, doreur, et en l’absence si désolante pour tous d’André Gourou retenu par un problème de santé, tous les piscénois ont pu découvrir les 16 premières empreintes,dévoilées par Francis Perrin, Jacques Weber, Patrick Préjean, Jean-Marie Lamour et Gabriel Bacquier… qui avaient tenu à faire le déplacement pour participer à cet hommage à Molière, leur « patron » .
Une magnifique fête piscénoise qui ouvre la 5ème édition du Festival « Molière dans tous ses éclats » sous un chaud soleil, tandis que le public, aux terrasses des cafés et salons de thé du cours, ou encore sur les balcons des hôtels particuliers, applaudissaient avec plaisir aux saynètes, danses et chants improvisés dont les régalait la Troupe de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle qui recevra demain samedi 15 juin le Prix Molière offert par le Fonds Molière.
Parmi ces spectateurs, le père Jean Costes, des membres des associations Pézenas Enchantée dont son président Patrick Delbac, Les Amis de Pézenas dont on reconnait une partie du bureau sur le balcon de Jacqueline Allary, mais aussi les Amis de l’Illustre Théâtre entourant Flore, Dominique Padiglione et Gérard Mascot qui oeuvrent toute l’année dans leur théâtre pour défendre les textes de Molière en les interprétant avec talent… en attendant les spectacles au théâtre rénové, ce soir de Francis Perrin dans « Molière malgré moi » et demain samedi celui de Jacques Weber « Le roman de Monsieur de Molière ».
16 plaques ont ainsi été révélées au public : Michel Galabru, Jean-Marie Lamour, Francis Perrin, Claude Brasseur, Jacques Weber, Gabriel Bacquier, Jean-Claude Dreyfus, Patrick Chesnais, Patrick Préjean, Richard Bohringer, Francis Huster, Mady Mesplé, Jean-Louis Trintignant, Viorica Cortez, Jean-Claude Carrière, et Jean Piat.

 

pasdemoliere130614adp inauguration130614-01inauguration130614-02inauguration130614-04inauguration130614-06 inauguration130614-07 inauguration130614-08 inauguration130614-09 inauguration130614-10 inauguration130614-12 inauguration130614-17 inauguration130614-18 inauguration130614-19 inauguration130614-20 inauguration130614-21 inauguration130614-22 inauguration130614-23 inauguration130614-25 inauguration130614-27 inauguration130614-28 inauguration130614-30 inauguration130614-32 inauguration130614-34 inauguration130614-36 inauguration130614-38 inauguration130614-40 inauguration130614-41 inauguration130614-43jpg inauguration130614-44jpg inauguration130614-46jpg inauguration130614-47 inauguration130614-48 inauguration130614-50 inauguration130614-53 inauguration130614-55jpg inauguration130614-56pasdemoliere130614site

  • A la suite de cette première pose de pas, la Ville de Pézenas a constitué le 18 novembre 2014, un « Comité des Pas de Molière » destiné à proposer des noms pour les futures dalles à Monsieur le Maire (seul décideur in fine), réfléchir à leur visibilité et aux manifestations permettant de les mettre en valeur.

Comité des Pas Molière  

Ce comité est composé de : André Gourou, initiateur du projet, Christian Sempéré, cofondateur du projet, et Président de la Mirondela dels Arts,Myriam Sirventon, Présidente de l’Association « Les Amis de Pézenas « , Françoise Gandelin, Présidente de l’Association « Pézenas Enchantée ! « , Paul Alliès, Membre du « Fonds Molière », Gérard Mascot, Directeur artistique de l’Illustre Théâtre, François Siffre, Faiencier, Conseiller technique, Jacques André, Président de l’Office de Tourisme Pézenas Val d’Hérault, Edith Fabre, élue délégué au patrimoine, Marion Gineste, élue déléguée à la culture, Florence Loth , Cabinet du maire, Frédéric Gourdon, Service culturel, auxquels est venu se joindre en mai 2017, Pierre Pagès, Directeur du Centre Ressources Molière

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le Comité « Sur Les Pas de Molière » a décidé d’institutionnaliser le dévoilement des plaques par un cérémonial lors de l’inauguration du festival.
François SIFFRE a réalisé des reproductions dorées du masque de l’acteur, Coquelin cadet , Moliériste, qui figure sur le monument Injalbert : appelé « Coquelin d’Or »
Le parrain du Festival « Molière, le Théâtre dans tous ses Etats » , recevra un « Coquelin d’or » et son nom sera inscrit sur la plaque sous l’exemplaire accroché  au mur du théâtre.

 

 

fesdtivalmoliere150612lespas-01De nouvelles empreintes « Sur les Pas de Molière », ont été inaugurées le 12 juin 2015,   Cours Jean Jaurès,
et parmi elles, celles d’ artistes lyriques Sylvia Sass, Alain Fondary venues rejoindre les empreintes d’autres artistes lyriques à Pézenas dans le cadre du Festival Pézenas Enchantée, Viorica Cortez, Mady Mesplé, Gabriel Bacquier et d’autres aussi qui nous sont chères! Nathalie Dessay, Béatrice Uria-Monzon sans oublier les 23 autres empreintes de ceux qui sont venus exercer leur talent de comédiens à Pézenas, mettant ainsi leurs « pas » (ou leurs mains) dans les traces de Molière!
  • puis le 10 juin 2016 , Celles de Juliette Carré, Myriam Boyer,  Marcel Bozonnet,  Robin Renucci
170609morel-francois-inaugurationj
  • le 9 juin 2017 , celles de François Morel, Pierre Santini, Nadine Darmon (présente lors du dévoilement des empreintes) , Philippe Caubère et Rufus alors qu’un Coquelin d’or était remis à Robin Renucci, parrain du festival.

 

 

morelfrancois-02ecoledesfemmesdarmonnadinecaubèrephilipperufusMOREL-FRANCOIS-PRISE -D'EMPREINTES

 

En 2017 au total 36 dalles ont été déjà posées : 1 dalle Molière, 32 empreintes de pieds, 3 empreintes de mains

Chacun peut aller ainsi à  la rencontre des dalles de…

2013    Michel Galabru    Jean-Marie Lamour    Francis Perrin    Claude Brasseur    Jacques Weber    Gabriel Bacquier    Jean-Claude Dreyfus    Patrick Chesnais    Patrick Préjean    Richard Bohringer    Francis Huster    Mady Mesplé    Jean-Louis Trintignant    Viorica Cortez    Jean-Claude Carrière    Jean Piat
2015    Marie-Christine Barrault,     Michel Bouquet,  Gérard Jugnot ,     Natalie Dessay,     Alain Fondary,     Sylvia Sass,     Béatrice Uria-Monzon     Claudia Cardinale. (mains)    Jean-Paul Belmondo,  (mains)    Jean Rochefort (mains)
2016     Juliette Carré, Myriam Boyer,  Marcel Bozonnet,  Robin Renucci
2017    François Morel, Pierre Santini, Nadine Darmon (présente lors du dévoilement des empreintes) , Philippe Caubère et Rufus

lespasdemoliere2017juin-09(2)site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la Scénovision « Molière » à l’Office Tourisme Pézenas-Val d’Hérault 

ACTUELLEMENT EN COURS DE RENOVATION ET MISE AUX NORMES

scenovisionmoliere LA SCENOVISION MOLIERE à l’OFFICE DU TOURISME
Tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 18h ; le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Tous les jours : dernière séance le matin à 10h45, l’après-midi à 16h45 Durée de la visite : 55 minutes Départ de séance toutes les 15 min.19 personnes par séance maximum
A Pézenas, au coeur d’un somptueux hôtel particulier entièrement restauré, le Scénovision Molière, parcours-spectacle en 5 salles utilisant les technologies de la 3D et du son spatialisé, propose un voyage original à la découverte de la vie trépidante de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière. Jeune public, adultes, amoureux du théâtre seront séduits par le décor des salles et l’émotion qui se dégage de ces projections où vérité historique et passion de la s cène sont omniprésentes.

Office de Tourisme de Pézenas-Val d’Hérault Tél : 04 67 98 36 40 – Fax : 04 67 98 96 80 – www.pezenas-tourisme.fr Scénovision Molière Tél : 04 67 98 35 39 – Fax : 04 67 98 96 80 – www.scenovisionmoliere.com Place des Etats du Languedoc – BP 10 – 34120 PEZENAS

 S’informer sur la Scénovision Molière

Vous pouvez aussi CONSULTEZ LE SITE http://www.toutmoliere.net/moliere-et-pezenas.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Fonds MOLIERE

Ce fonds a pour principal objet de développer à Pézenas un pôle culturel d’excellence consacré à l’oeuvre de Molière, au théâtre et à l’écriture, à positionner« Pézenas pépinière de jeunes talents » comme pôle référence en matière de transmission des savoirs et des savoir-faire, encourageant et soutenant la créativité.
Il est présidé par Maurice Gourdault-Montagne, Ambassadeur de France, entouré de personnalités du monde de la Culture, des Médias, de l’Enseignement et de l’Entreprise.

 En savoir plus

 Une initiative unique pour promouvoir l’œuvre de Molière, soutenir la création théâtrale et l’émergence des jeunes talents Entre 1650 et 1656, Molière et sa troupe séjournent et jouent à Pézenas. Le mouvement moliériste du XIXe siècle y trouvera un terreau très favorable, labouré par des générations successives, de François Astruc, propriétaire depuis 1775 du fauteuil de Molière à Albert Paul Alliès, fondateur du mouvement moliériste piscénois. En 1897, la Ville de Pézenas érige un monument, oeuvre d’Antonin Injalbert, à la gloire de Molière, financé par une représentation de la Comédie Française en 1893 et une souscription publique.
La passion renouvelée que Pézenas porte à Molière lui vaut aujourd’hui d’être qualifiée de « Ville de Molière » et impacte fortement les actions culturelles de la Ville. De cette « passion Molière » est né le projet de solliciter des fonds privés au travers du mécénat et de la création d’un fonds de dotation nommé « Fonds Molière ».
Vocation du fonds « Molière » :    Promouvoir la vie, l’œuvre de MOLIERE, l’art et les techniques scéniques  et en favoriser le rayonnement culturel  national et international, notamment en ce qu’ils constituent un concept vivant et actuel tourné vers la jeunesse ;    Valoriser et promouvoir le théâtre au XVIIème siècle et le théâtre en général et encourager la création théâtrale sous toutes ses formes et l’émergence de talents ;    Participer à la restauration de tout bien mobilier ou immobilier appartenant au patrimoine historique et/ou culturel ;    Acquérir, céder, échanger, louer tout bien mobilier ou immobilier appartenant au patrimoine historique et/ou culturel.

Centre Ressources Molière ! …. Une approche littéraire et culturelle...(Directeur Pierre Pagès)

Hôtel Flottes de Sebasan 11, Place Gambetta BP 10  34120 Pézenas  04 67 09 48 65 I cr.moliere@wanadoo.fr

en savoir plus

Une Fonction Education Artistique Directe :
- mise en place de classes culturelles, les « classes Molière », autour des arts vivants et du Patrimoine
- mise en place d’opérations de sensibilisation au théâtre et au patrimoine local (rencontre de comédiens, jeu de piste…)
Une  Fonction Formation
- mise en place de stages de formation pour les enseignants, de la maternelle au lycée.
Une Fonction Animation
- initiatives dans les domaines de la pédagogie, des arts et du spectacle vivant (diffusion et création de spectacles, lectures, expositions, rencontres, publications etc…).
Une Fonction Documentation
- un fond de documentation sur le théâtre et sa pédagogie est à la disposition des élèves, des enseignants et des comédiens.

Les Caves Molière

39 Avenue de Verdun, 34120 Pézenas 04 67 98 10 05

lescavesmoliere-site

Les Caves Molière rendent hommage au grand comédien avec les crus du terroir

 En savoir plus sur Les Caves Molière

lescavesmoliere-princedecontiPrince et Molière  – Prince de Conti  Pézenas – Languedoc AOP
 Hommage rendu au prince de Conti et à molière L’illustre Théâtre de Molière quittera la capitale en 1645 pour se lancer dans un périple provincial. En 1650, la troupe arrive à Pézenas. Pendant trois mois, elle va divertir ces « Messieurs des Estats ». On la retrouvera à Pézenas en 1653, où elle jouera à la Grange des Prés, résidence du Prince de Conti
lescavesmoliere-marquiseduparcMarquise du Parc  – Pézenas – Languedoc AOP
Hommage à la Marquise du Parc, Marquise Thérèse de Gorla, comédienne française qui fit partie de la troupe de Molière dont elle joua le rôle de Done Elvire, femme de Dom Juan, dans «Dom Juan ou le Festin de pierre» et le rôle d’Arsinoë, amie de Célimène, dans le Misanthrope.onti, Comte de Pézenas, qui devint son protecteur.
lescavesmoliere-domjuanDom Juan  Pézenas Languedoc AOC
Hommage des Caves Molière à Dom Juan, séducteur mythique qui vécut dans la jouissance de l’instant présent. Il apparaît en 1630 sous la plume de Tirso de Molina et sera repris et recréé par de nombreux écrivains, comme Molière, dont l’inspiration du personnage lui vint de la vie du Prince de Conti, Comte de Pézenas.
à noter aussi Les Précieuses , et les Fourberies et Entracte , gamme de vins du terroir , clin d’oeil des Caves Molière à l’oeuvre du grand comédien.

 

Le Cinéma Le Molière

Impasse Pillement 34120 Pézenas
« Devenu municipal en 1984, il est le dernier établissement à proposer des projections sur grand écran à Pézenas, sur les 3 cinémas qui existaient dès le début du 20ème siècle.
Rebaptisé « Le Molière » dans les années 60, cet établissement a été régulièrement aménagé et amélioré, tant au niveau de l’accueil (son dolby stéréo, grand écran…) que de la programmation.
Classé « art et essai », le cinéma Le Molière se tourne de plus en plus vers le cinéma d’auteur et propose régulièrement des soirées débats ou des films en version originale, des opérations en partenariat avec les écoles, collèges et lycées de la Ville.
Jouant son rôle d’outil culturel populaire, le cinéma propose des films grand public, en sortie nationale, avec des tarifs attractifs et accessibles à tous.(extrait du site de la ville de Pézenas)
Infos : cinéma Le Molière – 04.67.90.76.41. cinemoliere@wanadoo.fr

 Le Grand Hôtel Molière

40 Place du 14 Juillet, 34120 Pézenas 04 67 98 14 00
 Depuis la fin du XIXème siècle, Le grand Hôtel Molière trône en plein centre ville de Pézenas. Situé sur la place principale, face au jardin de Molière, ce bel hôtel de charme dans le pur style haussmannien cache un magnifique patio qui dessert les chambres.
Le grand Hôtel Molière, emblème de Pézenas et ancien hôtel particulier a été entièrement rénové en 2016, pour lui redonner sa splendeur et son prestige d’origine.
Sur la façade on peut admirer plusieurs statues allégories de l’Agriculture et de l’Industrie  et celle représentant Hermès (Mercure) aux pieds ailés .. Dieu des voyageurs et des commerçants…

 

La Brasserie Molière

18 Place du 14 Juillet, 34120 Pézenas 04 67 98 10 00
« Rendez-vous du tout Pézenas, la brasserie Le Molière rassemble une clientèle d’habitués. Le décor est sobre, mais l’ambiance y est des plus conviviale. Attablé en terrasse, à l’ombre des platanes, ou à l’intérieur dans une salle décorée des portraits des Présidents de la République, on y déguste des viandes et poissons cuisinés dans un style brasserie classique. En été, les amateurs de poissons réservent leur table pour profiter du coin écailleur. »(Le Petit Futé)

Cours Molière devenu Cours Jean Jaurès

moliere-cours-pezenas

 Le Conseil municipal de Pézenas avait donné le nom de Molière à la plus belle avenue de la ville.
Depuis le cours Molière est devenu le Cours Jean Jaurès