Les amis de Pézenas

MIRONDELA DELS ARTS 2014 Théâtre de Verdure de Pézenas 5 août 2014 à 21h30 De Pagnol à Galabru – Les Lettres de mon Moulin

MIRONDELA DELS ARTS 2014   Théâtre de Verdure de Pézenas  programme des spectacles
5 août 2014 21h30 Théâtre : De Pagnol a Galabru : Les lettres de mon moulin – Michel Galabru
Auteur : Marcel Pagnol Metteur en scène : Jean Galabru
Pour cette dernière soirée été 2014, l’Equipe de la Mirondela dels Arts et Christian Sempéré accueillaient Michel Galabru entouré de Nadine Capri, Jean Galabru et Philippe Sablayrolles dans une lecture-spectacle où se côtoyaient poésie, faconde et truculence méridionale….
Trois textes originaux d’Alphonse Daudet « revisités » par Marcel Pagnol qui les avait portées à l’écran en 1954, ont servi de trame pour un Michel Galabru décidément très à l’aise dans les rôles de clercs…
Il incarne avec brio tour à tour
un Dom Balaguere des « Trois Messes Basses« , poussé et tourmenté par le diable qui a pris les traits de son sacristain, il escamote ses trois messes basses de la Nuit de Noël pour déguster plus vite les gélinottes et dindes parfumées aux truffes… il en mourra…d’indigestion !
un Père Gaucher de « L’Elixir du Révérend Père Gaucher » , heureux héritier d’une recette de sa tante, qui se lance dans la fabrication d’un élixir… pour sauver son abbaye de la ruine..la tentation est trop forte pour le Révérend… il doit goûter.. re goûter…et re re goûter… au risque de perdre l’esprit dans la bouteille et bien sur, son âme… heureusement, avec l’absolution du supérieur, les frères prient pour son salut tandis qu’il entonne des chansons…grivoises !
un Curé de Cucugnan qui raconte à ses paroissiens le rêve extraordinaire qui l’a conduit d’abord au Paradis, puis au Purgatoire, où il n’a hélas pu trouver aucun cucugnanais…et enfin en Enfer, seul lieu où il a pu retrouver tristement ses ouailles vouées aux flammes et au grill…alors, une seule solution, confessions obligatoires pour tous pour éviter enfer et damnation… !
Fort de sa verve et faconde, Michel Galabru, malicieux et complice, nous régale de grimaces, de coups d’œil, allant même jusqu’à ajouter au texte quelques tirades personnelles qui font rire tout l’auditoire et ses partenaires en premier ! Epatant, …Chapeau Mr Galabru.. .! (en fait ce soir c’était plutôt « Barrette » !)
Deux cadeaux lui ont été offerts par des portraitistes, avant de partager avec lui le pot de l’amitié
En lire plus

MIRONDELA DELS ARTS 2014 Théâtre de Verdure de Pézenas – 29 juillet 2014 – Hommage à Luis Mariano

MIRONDELA DELS ARTS 2014   Théâtre de Verdure de Pézenas  29 juillet 2014  21h30  Hommage à Luis Mariano
 Christian Sempéré et la Mirondela del Arts recevaient Mathieu Sempéré, Nicolas Gambotti, Marc Larcher et le RICHARD GARDET ORCHESTRA pour un HOMMAGE A LUIS MARIANO.
Associé à sa famille, pour l’année des 100 ans de la naissance de Luis MARIANO, Henri-Jean SERVAT, journaliste, chroniqueur de télévision, considéré comme « l’une des plus brillantes mémoires de la vie artistique » s’est attaché à faire revivre le chanteur dans un livre témoignage, rempli d’anecdotes et de souvenirs authentiques. Il ne pouvait pas manquer de rendre un hommage à celui qui fut l’idole de toute une génération dans ce spectacle qui est dédié l’immortel Luis MARIANO. Avec ce chroniqueur passionné, en habit, manchettes de dentelles et gants blancs… nous avons suivi le fil de la vie trépidante et passionnante du ténor, d’abord attiré par l’opéra, et qui, dans cette France d’après guerre, ruinée et morose, s’est vite orienté vers l’opérette pour mieux partager avec le public dans ses costumes aux ors et aux pompons, « les mélodies du bonheur » . Le spectacle d’hier soir réunissait 3 jeunes ténors : Mathieu Sempéré, Nicolas Gambotti, Marc Larcher accompagnés par le grand orchestre de Richard Gardet, pour les chansons intemporelles de Francis LOPEZ , qui a écrit presque tout le répertoire de Luis Mariano.
Le public enthousiaste,dans une atmosphère familiale et conviviale,au travers des mélodies des diverses opérettes revisitées, réorchestrées et sonorisées à la mode du 21ème siècle, a voyagé de Cadix, à Mexico via Madrid, cueillant au passage quelques « Violettes impériales » , il a vibré tout au long de la soirée à l’écoute de ces voix de ténor, à la tessiture étendue, magnifiques de puissance, ces voix, elles aussi d’abord solistes au service de l’opéra, et ce soir, pour ce spectacle, au service de l’opérette afin de nous faire revivre la légende de Luis MARIANO. Pour les accompagner… les talentueux musiciens de l’orchestre de Richard GARDET, trompettiste médaillé d’or du conservatoire de Nîmes dont le dynamisme emporte le public dans un véritable tourbillon. Avec eux, nous avons fredonné les chansons, avec eux ..nous nous sommes essayés au Mexi…i…i…i..i..i….i…i..co…….!! à tel point que Christian Sempéré est resté …sans voix à la fin du spectacle mais non sans appétit pour présenter les Petits Pâtés de Pézenas dans une pièce montée de la Pâtisserie Quatrefages) destinée aux artistes, qui ont pu les déguster ainsi que les succulentes préparations d’Aimé Garcia avec les vins des Cave Molière !!

 

En lire plus

25 juillet 2014 21h30 Musique: Orchestre Symphonique des jeunes de Strasbourg – MIRONDELA DELS ARTS 2014 Collegiale Saint-Jean de Pézenas

MIRONDELA DELS ARTS 2014  Collegiale Saint-Jean de Pézenas  (en raison des orages annoncés le spectacle initialement prévu au Théâtre de verdure est déplacé à la collégiale)
25 juillet 2014  21h30 Musique: Orchestre Symphonique des jeunes de Strasbourg
 Une soirée d’exception organisée par Christian Sempéré et la Mirondela dels Arts, hier soir à la Collégiale Saint-Jean de Pézenas. Prévu initialement au Théâtre de Verdure, le concert a dû être déplacé en raison des intempéries, et c’est la Collégiale Saint-Jean de Pézenas qui a accueilli le splendide orchestre symphonique des Jeunes de Strasbourg, en tournée dans le sud, et pour la seconde fois à Pézenas (il était venu dans le cadre de la Mirondela en 2004). Cordes, Bois, Cuivres et Percussions réunissaient une soixantaine de jeunes musiciens de 15 à 35 ans environ, de tous horizons (élèves du conservatoire, d’écoles de musique, ou musiciens autodidactes), amateurs ou futurs professionnels, placés sous la direction de Sylvain MARCHAL depuis 1996. Ils nous ont fait partager leur talent dans les grandes oeuvres du répertoire orchestral allant de la musique classique aux musiques de film.
Au programme, pour la première partie, « Montaigus et Capulets » de « Roméo et Juliette » de Sergei Prokofiev, 3 pièces d’ Anton Bruckner, « La Nuit sur le Mont Chauve » de Modeste Moussorgsky, des extraits des suites pour orchestre de Georges Bizet ou l’on a pu reconnaître les thèmes de Carmen.
Pour la seconde partie, un registre plus contemporain avec les musiques de «Jurassick Park» de John Williams et «Robin des Bois» de Michael Kamen.
Enfin, Gustave Winkler (aux timbales), musicien de l’Orchestre des Jeunes et compositeur émérite nous régalé de sa dernière création, « Chilkoot »( du nom d’un col de montagne entre l’Alaska et le Canada).
Une standing ovation du public a salué ce magnifique travail musical, allié à l’enthousiasme et la spontanéité de ces jeunes talents qui ont quitté la collégiale au son d’un dernier rock latino «Tequila» sous les applaudissements.
Un moment de grand bonheur musical !

 

En lire plus

23-07-2014 à 18h Théâtre de Pézenas Rue Henri Reboul, Conférence par Matthieu Séguéla « Clémenceau ou la tentation du Japon »

23-07-2014 à 18h Théâtre de Pézenas  Rue Henri Reboul,  Conférence par Matthieu Séguéla « Clémenceau ou la tentation du Japon »
Mercredi 23 Juillet à18h Théâtre de Pézenas  Rue Henri Reboul,  Dans le cadre des Rencontres Littéraires, Conférence par Matthieu Séguéla « Clémenceau ou la tentation du Japon »
Georges Clemenceau n’a pas seulement été un homme d’État ami du Japon dans le domaine politique, diplomatique et journalistique. Il s’est aussi passionné très tôt pour l’art de ce pays. Singulier par rapport au japonisme de ses contemporains, celui de Clemenceau est foisonnant. Il est fait d’amitié avec ses deux alter ego, le prince Saionji et le peintre Monet. C’est ce Clemenceau esthète et acteur du dialogue des cultures que Matthieu Séguéla vous invite à découvrir dans une conférence riche en iconographies diverses.
Matthieu Séguéla est docteur de Sciences Po Paris et enseignant-chercheur à Tokyo. Il vient de publier « Clemenceau ou la tentation du Japon » aux éditions du CNRS et il est un des commissaires de l’exposition « Clemenceau, le Tigre et l’Asie »actuellement présentée au Musée des Arts asiatiques de Nice.

 Flyer Conférence de Matthieu Séguéla 23-07-14

En lire plus

Samedi 21 juin 2014 à 15 h 30 Les voix des Ursulines -Collégiale St-Jean – dans le cadre du 6ème Festival Molière dans tous ses Eclats

PEZENAS - Collégiale  St-Jean Dans le cadre du 6ème Festival Molière dans tous ses Eclats
 Samedi 21 juin 2014 à 15 h 30   Les voix des Ursulines Plain-chant baroque par « Little Ursulines » (ensemble de voix de femmes)
 Direction : Michel Mazet
Chant : Solange Mazet (superius 1), Natacha Denis (superius 2), Sylvie Mariotte (teneur), Myriam Sirventon (alto)
Avec la participation de « Impetuous Cantors »- Sylvain Huet
 Le public est venu nombreux assister à ce magnifique concert des Voix des Ursulines Plain-chant baroque par « Little Ursulines » (ensemble de voix de femmes), qui était consacré aux voix du Temps des Réformes- Chants sacrés de la Renaissance, de Jacques Arcadelt, Martin Luther, Johann Walter, Claude Goudimel, Claude le Jeune, Antoine de Mornable, plain-chant, Giovanni da Palestrina, Andrea Gabrieli, Roland de Lassus, Luis de Vittoria…
La merveilleuse acoustique de la Collégiale a montré toute se plenitude tandis que les voix des chanteurs placés derriere le choeur, entouraient le public de toute part, s’élevant, claires, limpides , cristallines, bouleversantes de pureté, telles des offrandes divines par ce bel après-midi d’été!
Composé de quatre voix de femmes, « Little Ursulines » a été fondé en 2012 dans le but de faire redécouvrir la tradition de plain-chant baroque locale, à partir des livres de chant conservés à Pézenas et tout particulièrement à l’église Ste Ursule. Cette année, l’ensemble étend son répertoire de chant sacré à la renaissance, période où prend forme le plain-chant de la contre-réforme et les grandes polyphonies modernes.

 

 Consultez le site Musique sacrée ancienne à Pézenas
En lire plus