Criton de Platon à l’Illustre Théâtre Lundi 8 Avril 2013 à 20h30

Criton de Platon à l’Illustre Théâtre Lundi 8 Avril 2013 à 20h30
La grande salle de l’Illustre Théâtre s’était remplie de spectateurs de tous âges parmi lesquels on pouvait reconnaître de nombreux adhérents des Amis de Pézenas, ce lundi soir 8 avril 2013,  pour applaudir Criton de Platon.
Un texte sage, drôle parfois tant il résonne aujourd’hui encore et reste d’actualité
dans une Mise en scène & adaptation de Marie-Ange MATHIEU avec Gérard MASCOT, Socrate, Olivier CABASSUT, Criton, et Flore PADIGLIONE, La Loi et… Jacques MATHIEU, trésorier de des Amis de Pézenas qui pour une soir était  à la Régie générale
L’histoire de Socrate, resté près d’un mois dans sa prison, entre son jugement et sa mort, en attendant que le navire en pèlerinage à Delos soit de retour. Car la règle à Athènes prescrivait que, pendant la durée du voyage, la ville soit exempte de toute souillure, que personne en son nom ne soit mis à mort. Platon concentre en un seul jour et avec un seul interlocuteur de Socrate (Criton son riche ami et disciple), ce qu’il pense avoir été dit avec plusieurs (opinion publique, tradition, et enfin l’expert : La Loi qui prend la parole).
Criton est un dialogue de Platon, à la tonalité éthique. Cette œuvre est une conversation entre Socrate et son disciple Criton, ayant pour sujet le devoir. Criton essaie de convaincre Socrate de s’échapper de la prison où il attend la mort suite à sa condamnation, rapportée dans l’Apologie de Socrate. Socrate refuse, imaginant ce que lui diraient les lois, sans qui il ne serait rien, s’il les violait en s’échappant. Il conclut que l’évasion constituerait une ingratitude envers les lois qui ont fait se rencontrer ses parents, qui l’ont éduqué et l’ont façonné tel qu’il est. Ce texte est très révélateur de l’importance de l’existence de lois et de la « cité de droit » pour les Athéniens de l’époque classique.

 En savoir plus sur Criton de Platon

Les comédiens, familiers de ces dialogues, savent rendre la diversité de ton et l’art avec lequel Platon évoque l’effort pour la justice de se séparer de la vengeance. Mais La Loi est encore faillible. A charge pour Platon de mener plus loin, dans d’autres dialogues, sa recherche.
Gérard  Mascot -Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Gérard Mascot -Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Gérard Mascot Olivier Cabassus -Criton 08-04-2013 Phot Ph. Desmarets

Gérard Mascot Olivier Cabassus -Criton 08-04-2013 Phot Ph. Desmarets

Gérard Mascot Socrate 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Gérard Mascot Socrate 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

 

 

 

 

 

 

Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Flore Padiglione La Loi-  Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre

Flore Padiglione La Loi- Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre

Olivier Cabassut Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Olivier Cabassut Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

 

 

 

 

 

Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

Criton 08-04-2013 Illustre Théâtre Photo Ph. Desmarets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Poster une réponse :

*



*

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs marqués * sont requis*