Catégories d'archives : Contenu texte

1, 8, 15, 22, 29 mai 2018 – Théâtre de Pierres – Fouzilhon

theatredepierre2018
Mardi 1er mai, “Cabaret Indigné”, Tom Torel
« Autour de la personne de Stéphane Hessel, disparu « en pleine jeunesse » à 95 ans, et auteur du fascicule « Indignez vous ! », j’ai eu envie de présenter ces textes et chansons du répertoire francophone qui sont autant d’appels vigoureux au courage, à la confiance en l’Humanité comme en soi même, à la Conscience.
Mardi 8 mai, En attendant le Beezle…, Texte de Ray Everitt, avec Fabienne Dubois, Ray Everitt, mise en scène Fred Lopez
Première partie, surprise théâtrale concoctée par les enfants du théâtre
Il tourne…se retourne…un homme s’interroge. Une femme…une rencontre…le temps passe ou n’existe presque plus. Puis des questions d’espoir, d’anarchie, de solutions et de problèmes… Mais à la fin…nous le savons bien… “Un joli voyage à la Beckett”
Mardi 15 mai, Kimonoshima, Performance danse/art porté, Cie Dakipaya Danza – Plasticienne et Idée originale : Marie Pourchot, Chorégraphie et interprétation : Anaïta Pourchot
Création Lumière : Guillaume Bertrand, Création Musicale : Quentin Pourchot
Soirée en partenariat avec La Guinguette ZeZette qui met à l’honneur la création artistique féminine dans la région de l’Hérault
Mardi 22 mai, Concert de piano classique, Anna Zassimova – La concertiste Anna Zassimova, une des plus séduisantes jeunes virtuoses de l’Ecole russe de piano, nous partage son répertoire
Chopin, Debussy et Schumann mais aussi des compositeurs russes méconnus dont elle nous offre la découverte tels Nicolaï Medtner, Sergueï Teneiev, Nikolai Mjaskowski et surtout Georgy Catoire dont les origines sont françaises – de Lorraine exactement – tout comme Frédéric Chopin.
Mardi 29 mai, Portrait / Paysage (un album photo), Cie La vaste Entreprise, Conception, images, interprétation Nicolas Heredia – Construction du dispositif et régie générale Gaël Rigaud
Au commencement : un album photo trouvé sur un marché aux puces. A partir des images de cette famille anonyme, Portrait / Paysage propose une forme double (exposition + solo d’acteur) pour faire le tour de nos clichés, explorer nos “biographies photographiques”, rendre palpable la fragilité de l’instant, et cette obsession commune à retenir ce qui nous file entre les doigts.
Collaboration artistique Marion Coutarel – Collaboration aux recherches Sandrine Barciet, Frédérique Dufour, Arnaud Gélis, Gaëlle Lévêque – Collaboration technique La Bulle Bleue
En lire plus

4 mai 2018 16h Ateliers Domens – en partenariat avec LES AMIS DE PEZENAS Rencontre littéraire animée par Nicole Cordesse

librairiedomensdomens20110918 domensedit

EDITIONS DOMENS en partenariat avec LES AMIS DE PEZENAS
Rencontres Littéraires animées par Nicole Cordesse
d'ormesson-jean20074 mai 2018 16h Ateliers Domensautour de Jean d’Ormesson
Jean d’Ormesson, parfois surnommé Jean d’O, né le 16 juin 1925 à Paris et mort le 5 décembre 2017 à Neuilly-sur-Seine, est un écrivain, journaliste et philosophe français.
Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, allant de grandes fresques historiques imaginaires (La Gloire de l’Empire, 1971) aux essais philosophiques dans lesquels il partage ses réflexions sur la vie, la mort ou l’existence de Dieu (Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, 2016). Il devient membre de l’Académie française en 1973.
Il travaille durant des années au journal Le Figaro, notamment comme directeur général. Il est très présent dans des émissions télévisées littéraires ou plus généralistes, où il est régulièrement invité pour son érudition et son art de la conversation.
Jean d’Ormesson est élu à l’Académie française le 18 octobre 1973, au fauteuil 12, face à Paul Guth, succédant à Jules Romains mort l’année précédente. Il y est élu un mois après la mort de son oncle Wladimir d’Ormesson (décédé le 15 septembre), qui occupait le fauteuil 13 de l’Académie française
Il fait campagne pour défendre la réception sous la coupole de Marguerite Yourcenar, la première femme admise à l’Académie en 1980; il répond à son discours de remerciement en 1981 et reçoit également Michel Mohrt en 1986 et Simone Veil le 18 mars 2010.
Il était le benjamin de l’Académie française à son entrée. À sa mort, il en était le doyen d’élection et le vice-doyen d’âge depuis la mort de Michel Déon un peu moins d’un an auparavant.

 

En lire plus