16 Juin 2013 à 15h Théâtre – Festival Molière dans tous ses Eclats – Conférence de Claude ALBERGE

16 Juin 2013 à 15h Théâtre – Festival Molière dans tous ses Eclats – Conférence de Claude ALBERGE
Dimanche 16 Juin 2013 à 15h Théâtre de Pézenas – RueHenri Reboul    « FESTIVAL MOLIERE DANS TOUS SES ECLATS« 
avec LES AMIS DE PEZENAS
 Conférence illustrée de Claude Alberge, historienMOLIERE ET LA FOLLE LIBERTE DES BAROQUES LANGUEDOCIENS
avec la participation de Pierre Péralta (Comédien), Nicolas Planchon (Trompette), Christopher Hainsworth (Clavecin)
En présence de Mme Christiane Penarrubia , un public passionné s’est retrouvé au Théâtre rue Henri Reboul, pour écouter Claude Alberge nous parler de ce baroque si différent selon qu’on se place du point de vue des peintres, des architectes, des musiciens (Lully ou encore Monteverdi) avec l’apparition des premiers opéras, des poètes occitans ou..des auteurs …comme notre cher Molière..Conférence entrecoupée de musique baroque avec Christopher HAINSWORTH au clavecin et Nicolas PLANCHON à la trompette naturelle tandis que Pierre PERALTA lisait des extraits d’auteurs languedociens.

 

letoucher001On a beaucoup disserté sur

- les pérégrinations en province des rescapés de l’Ilustre Théâtre depuis la faillite de cette compagnie en 1645 jusqu’au retour à Paris en 1658. Soit 13 années d’errance, notamment à travers le Languedoc, avec quelques arrêts à Pézenas.

-les origines d’une oeuvre abondante (+ 32 comédies) et tardive.

L’essentiel de cette oeuvre est composé à Paris. Deux comédies seulement onté été crées en province: l’Etourdi à Lyon, en 1653 et le Dépit amoureux à Béziers, en 1656. L’auteur Molière ne s’est-il pas inspiré, outre des auteurs anciens, grecs et latins, des théâtres espagnols et italiens, de la commedia del arte comme de la bonne farce française, des situations et des personnages qu’il a pu rencontrer sur sa route , en Languedoc tout particulièrement ? On n’a cessé de débattre sur les sources d’inspiration de Molière… Essayons d’apporter ici, à notre façon, une réponse à cette question.

Ce pays de Languedoc, qualifié en raison de son éloignement de la capitale de « province du bout du royaume », n’échappe pas à la mode caractéristique de cette période charnière qui se place entre les guerres de religion, qui se terminent et la prise du pouvoir personnel par Louis XIV. On la qualifie d’âge baroque. Mais encore ?

Le baroque….

alberge130616-02 alberge130616-01 alberge130616-05 alberge130616-06 alberge130616-08 alberge130616-09 alberge130616-10 alberge130616-11 alberge130616-12 alberge130616-13 alberge130616-14 alberge130616-15 alberge130616-16 alberge130616-17 alberge130616-18 alberge130616-20 alberge130616-21 alberge130616-23 alberge130616-24 alberge130616-25

 


Poster une réponse :

*



*

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs marqués * sont requis*